Les opérateurs pris au cou : L’ARTP va introduire l’obligation de couverture dans les cahiers de charge des trois opérateurs


La Sonatel vient d’acquérir la 4G auprès de l’Etat du Sénégal à hauteur de 32 milliards de FCFA, a annoncé Abdou Karim Sall, DG de l’ARTP. Ce dernier face à la presse a fait savoir que la structure qu’il dirige va en profiter pour remettre à plat l’ensemble des cahiers de charge des opérateurs.
« Les cahiers de charge de Sonatel ne contenaient pas d’obligation de couverture, et également celui de Tigo. Nous allons profiter pour remettre à plat l’ensemble des cahiers de charge des opérateurs pour introduire une obligation de couverture aux trois opérateurs », dira-t-il.
 Afin d’être en phase avec le programme d’urgence de modernisation des axes et territoire (PUMA), l’opérateur a les obligations de couverture en ce qui concerne la voie annoncera le DG de l’ARTP.
« 90% de la population en 3 ans, en terme de couverture du territoire et le concessionnaire doit couvrir d’ici 5 ans l’ensemble des zones frontalières habitées du Sénégal dont le nombre et supérieur ou égal à 200. Il doit couvrir aussi totalement dans un an et demi, les axes routiers que sont : la RN1 (Dakar, Kaolack, Tambacounda) de 457 kilomètres. La RN2, (Dakar, Saint Louis, Podor, Matam Kidira), pour 893 kilomètres, la RN3 (Dakar, Touba, Linguère, Matam) pour 528 kilomètres. Et la RN4 (Ziguinchor, Sédhiou, Nioro du Rip, Kaolack) pour 302 kilomètres, la RN5 (Kaolack, Toubacouta) pour 64 kilomètres la RN6, (Tambacounda, Kolda, Ziguinchor) pour 407 kilomètres, l’autoroute Dakar-Diamniadio, AIBD, Thiès pour 50 kilomètres et enfin l’autoroute Ila Touba pour 113 kilomètres.
Pour ce qui concerne la qualité de service du téléphone et de l’Internet, l’ARTP fixera dans les jours à venir les nouvelles exigences et procédera à des contrôles avec une périodicité mensuelle, fera savoir son DG. Au chapitre de la protection des consommateurs, le concessionnaire devra « désigner un médiateur indépendant des services opérationnels et rattaché directement à la direction générale de l’operateur, dont la mission et de prendre connaissance des réclamations écrites ou orales des consommateurs concernant la qualité de service ou des problèmes de facturation ».
En d’autres termes, le médiateur proposera à chaque fois que de besoin des mesures permettant de mieux prendre en compte les attentes des consommateurs et de traiter efficacement les réclamations... 
Mardi 21 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :