Les observateurs de l’Eglise saluent le bon déroulement du scrutin


Les observateurs de l’Eglise saluent le bon déroulement du scrutin

Le scrutin de l’élection présidentielle de dimanche s’est "bien déroulé" pour conduire à "des résultats acceptables", a indiqué, mercredi à Dakar, la mission d’observation électorale de l’Eglise du Sénégal, la Commission épiscopale justice et paix.

‘’Au regard de ce que nous avons pu observer, le constat général est que le scrutin s’est bien déroulé dans l’ensemble et dans des conditions qui rendent acceptables les résultats sortis des urnes et transmis par les centres de vote’’, a déclaré Georges Badji, membre de ladite mission.

La Commission épiscopale justice et paix tenait une conférence de presse, pour présenter les résultats de sa mission d’observation de l’élection présidentielle de dimanche dernier.

‘’Globalement, l’on peut se féliciter de la bonne organisation et du déroulement de ce scrutin par le ministère chargé des Elections et de la Commission électorale nationale autonome’’, a souligné M. Badji.

Selon lui, ‘’la bonne entente qui a régné entre les mandataires des différents candidats, participe au climat apaisé constaté sur l’ensemble du territoire national’’.

L’Eglise catholique du Sénégal se félicite aussi ‘’du rôle de la presse dans le traitement et la diffusion de l’information, ainsi que la dissuasion des actes potentiels de violence ou dysfonctionnement du scrutin’’.

Toutefois, elle déplore le ‘’manque de formation de certains membres des bureaux de vote quant à la maîtrise du Code électoral et de certaines tâches essentielles à une gestion transparente du scrutin’’.

‘’Un cas de déplacement de bureaux de vote, à l’Unité 10 des Parcelles-Assainies (de Dakar), dans un autre lieu sans une information préalable, a causé des protestations et du désordre dans le lieu de vote’’, a souligné la mission d’observation de l’Eglise.

La Commission épiscopale justice et paix a déploré aussi la ‘’présence d’éléments supposés être des nervis’’ à proximité de certains bureaux de vote, les actes de certains responsables politiques qui ‘’pourraient participer d’un achat de conscience’’.

En vue d’enrayer tous ces effets négatifs, la mission a recommandé au ministère chargé des Elections de ‘’renforcer les capacités des membres des bureaux de vote pour une gestion satisfaisante du scrutin’’.

Aux citoyens, elle leur a demandé de ‘’refuser tout recours à la violence’’ et de ‘’rester vigilants pour voter, chacun selon sa conscience, librement et en toute responsabilité, affranchis de toute pression morale, matérielle et financière’’.
APS

Mercredi 29 Février 2012




1.Posté par Macky SALL le 29/02/2012 20:33
Adrien, je ne t'ai rien demandé waye!
De quoi je me mêle? Occupe toi de tes églises et laisse mes institutions en paix.

Salam à benoit 16.

Diadieuf



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016