Les non dits du Premier Ministre Abdoul Mbaye


Les non dits du Premier Ministre Abdoul Mbaye
L’interview de Monsieur Abdoul Mbaye, premier ministre, parue dans le journal l’Enquête dans son édition du samedi 6 juillet 2013 est très révélatrice. Elle a en effet la vertu de renseigner sur le moi profond de M. Mbaye. Si on applique au contenu du texte ce que les psychanalystes appellent une lecture symptomale, on se rend compte que les réponses qu’il formule constituent clairement une mine d’informations qui renseignent sur son état mental. Ce qui est frappant dans cette affaire, ce n’est pas l’énoncé des phrases, ce n’est pas ce qu’il dit. Ce qui est intéressant, c’est ce qu’il ne dit pas et qui pourtant transparait derrière ses réponses. Je ne connais pas M. Mbaye et je ne connais pas M. Diagna Ndiaye si ce n’est par les résonnances  médiatiques dont ces deux personnalités de premier plan font l’objet dans l’opinion dans des secteurs différents.
Concernant l’échec de la candidature du Président du CNOSS au comité exécutif du CIO et la superposition assez insolite de celle du premier ministre au même poste, ce dernier a le chic de nous apprendre « qu’un état ne peut déposer une candidature au CIO, l’ignorer est grave ». Cet argument relève me semble-t-il  d’un sophisme de bazar. Il va de soi que l’Etat du Sénégal sur le plan principiel  n’a pas déposé de candidature officielle pour ce poste au CIO. Mais l’Etat du Sénégal a fait mieux, puisque l’homme qui l’incarne au plus haut niveau, le Président Macky Sall, a estimé devoir accorder son parrainage es qualité à la candidature de M. Diagna Ndiaye, Président du CNOSS. Ce qui lui confère une dimension symbolique qui fait sens et qui se suffit à elle-même. Ces formes de parrainage sont des pratiques courantes sur le plan autant national qu’international. En l’espèce de telles initiatives n’ont jamais remis en cause ni l’indépendance, ni l’honorabilité des institutions auxquels s’adressent ces parrainages comme l’insinue M Mbaye. Il ya des exemples à foison. Il se trouve que  sur le plan des qualités intellectuelles et morales qui lui sont connues, rien ne manquait à M Diagna Ndiaye pour siéger au Comité exécutif du CIO. L’indignation collective due à cet insuccès ne trouve pas une autre explication.
Deuxième perle de Abdoul Mbaye, qui, à une autre question répond : « Ma candidature comme membre du CIO a été déposée depuis plusieurs années. Le parrainage que vous évoquez et dont je ne suis pas informé, ne peut lui être que postérieur ».
On peut s’étonner qu’un Premier ministre dise ne pas être informé d’un acte officiel aussi fort du Chef de l’Etat.
 
 
De deux choses l’une :
Soit il y a eu disfonctionnement dans les rouages d’information de l’appareil gouvernemental ce qui est préoccupant, soit il y a chez M. Abdoul Mbaye, une volonté consciente d’ignorer cette initiative du Chef de l’Etat, ce qui ressemblerait pour des raisons sans doute d’enflure personnelle à un défi à l’autorité prééminente et prépondérante du Chef de l’Etat.
Passons sur le voyage de deux jours qu’il a « effectué à Lausanne » pour aller assister à la réunion annuelle de «  la prestigieuse commission marketing du CIO » au moment où le Sénégal est asphyxié d’urgences de toutes sortes. On aimerait bien avoir un Premier Ministre qui ait une vision plus sacerdotale de sa mission plutôt que d’aller parader sous les lambris d’une salle abritant la réunion de la « prestigieuse commission Marketing du CIO ». A propos du groupe Mimran, sa réponse prend la forme d’un aveu. Il y a bien un problème entre M Mbaye et son ancien employeur le groupe Mimran dont il semble ignorer jusqu’au nom. Diantre ! M. Abdoul Mbaye, sur ce chapitre dit défendre les intérêts du consommateur sénégalais avant ceux du Groupe Mimran. Que ne nous explique-t-il pas les incompatibilités d’intérêt qui opposeraient ceux du consommateur sénégalais à ceux du groupe en question. N’y aurait il pas là le signe clinique d’un contentieux susceptible de déteindre sur la marche de l’Etat en raison précisément du poids économique de ce groupe. N’y aurait il pas le retour du refoulé dans l’exercice des responsabilités qui sont les siennes ? Il ya des blessures secrètes dont on ne peut guérir et qui remontent à si loin. On ne s’en émancipe pas à cause précisément de leur radicalité, une radicalité aux allures de « fatum »
J’ai la conviction de M. Abdou Mbaye à des compétences et c’est tant mieux pour lui. Mais la question qui vaut est celle-ci. Est-t-il le bon Premier ministre pour faire face à la singularité de la crise, comme celle que nous traversons, ou il faut à la compétence technique allier une sensibilité de masse, attribut qui est loin d’être subsidiaire dans une société aussi complexe que la nôtre.

Abdou Anta Sow
Professeur de Lettre
Dakar
Mardi 9 Juillet 2013
Dakaractu




1.Posté par Fallou Gallas le 09/07/2013 18:19
Un premier ministre se juge sur ses résultats économiques et sociaux et non sur de la littérature. je vous invite a lire ce qui suit http://www.leral.net/Un-Premier-Ministre-reformateur-Par-Alioune-Badara-SY_a88741.html

2.Posté par logique le 09/07/2013 18:35
abdoul mbaye

3.Posté par logique le 09/07/2013 18:36
abdoul mbaye

4.Posté par Lou leere le 09/07/2013 18:38
Travaillez c'est mieux

5.Posté par Deug Rek le 09/07/2013 18:38
abdou mbaye waye

6.Posté par MISSILE BOY le 09/07/2013 18:41
chers citoyens l'heure de vérité a sonné.franchement affaire bi Dr.cheikh T. gadio laa bilahi.

7.Posté par Berlinois le 09/07/2013 19:16
Je m'étonne ! Abdou Anta Sow dit ne pas connaitre Diagna Ndiaye et pourtant il lui reconnait des qualités morales ! Certes, je peux ne pas connaitre personnellement un gars et lui reconnaitre des qualités morales. Je ne connais Amath Dansokho qu'à travers la presse, je ne connais Bathily, Moamar Samb, Latif Coulibaly qu'á travers la presse, mais leur combat et leur constance me permettent de leur reconnaitre des qualités morales. En quoi cependant, ce que la presse nous donne à savoir sur Diagna Ndiaye, autorise-t-il de lui reconnaitre des qualités morales ? C'est ce que j'aimerais que Professeur de Lettre (sans "s" ???) m'explique.

8.Posté par Berlinois le 09/07/2013 19:20
"au moment où le Sénégal est asphyxié d’urgences de toutes sortes. On aimerait bien avoir un Premier Ministre qui ait une vision plus sacerdotale de sa mission plutôt que d’aller parader sous les lambris d’une salle abritant la réunion de la « prestigieuse commission Marketing du CIO »"

Et pourquoi cela ne devrait pas aussi s'appliquer à Diagna Ndiaye ? N'est-il pas lui aussi MINISTRE et donc payé par le contribuable pour s'occuper de son ministère au lieu d'aller se pavaner à Lausanne ??

9.Posté par sajaba le 09/07/2013 20:21
malhonnete monsieur sow vous etes!

10.Posté par Mbaye degage le 09/07/2013 21:28
Dépersonnalisez le débat et jugez les faits. seul les faits.
Abdoul Mbaye a menti , triché , trahie la nation. et quelqu'un ose prendre sa défense ici ?

11.Posté par go le 09/07/2013 21:29
L’humiliation de Lausanne

Il serait accusé par le Palais d’être la principale responsable du rejet de la candidature du Sénégal pour une place au Comité international olympique (Cio). Par sa candidature, alors que le Président de la république aurait parrainé celle de Diagna Ndiaye, en adressant une lettre de soutien, Abdoul Mbaye est accusé de privilégier ses intérêts personnels, au détriment de ceux de la nation. Chose qui aurait mis le chef de l’Etat dans tous ses états, du fait que cette double candidature a torpillé les chances sénégalaises. Ce qui semble, au regard de certains sénégalais avertis, comme la goutte d’eau de plus qui a débordé le vase. Dés lors, les relations entre le Président de la république et son Pm, de technocrates deviennent exécrables et la voix de salut reste inéluctablement le départ de la station primatoriale d’Abdoul Mbaye. L’histoire retiendra qu’il a été le premier Premier ministre de la deuxième alternance au Sénégal.

12.Posté par pirlo le 10/07/2013 08:15
Ban je comprend que Mr M'baye ne prenne meme pas la peine de repondre a ces allegations mensongeres , ce raisonnement vide et indigne d'un soit disant Professeur de lettre ne merite meme pas de commentaire.
je suis vraiment decus car en voulant cacher son approximite avec Diagna ce soit disant Professeur n'a rien d'autre fait que mettre a jour sa malhonnetete.
+au moment où le Sénégal est asphyxié d’urgences de toutes sortes. On aimerait bien avoir un Premier Ministre qui ait une vision plus sacerdotale de sa mission plutôt que d’aller parader sous les lambris d’une salle abritant la réunion de la « prestigieuse commission Marketing du CIO »+
comment peut t-on ignorer que ce voyage cite n'a pu ettre effectue qu'avec l'accord du President de la republique lui meme, charger d'apporter des reponses consequentes aux attentes de la Population?
L'hypocrisie est la chose la mieux partagee au Senegal.

13.Posté par Zen 1 le 10/07/2013 08:43
Abdoul Mbaye lagnou wakh, wola

14.Posté par bigman1 le 10/07/2013 08:52
Oui Mr Abdou Anta SOW, vous êtes intellectuellement malhonnete! Tout votre laïus pour jeter l'oppobre à Abdoul Mbaye et couvrir de lauriers Diagna Ndiaye! En quoi l'admission de Diagna Ndiaye au CIO réglerait-il nos problèmes? est ce qu'il siègerait dans cette instance pour le Sénégal? Non, assurément puisque l'Etat selon votre aveu n'a pas la vocation de parrainer un candidat! Donc arrêtez de nous bassiner avec cette histoire et fichez la paix à Abdoul Mbaye qui n'a pas encore été pris à défaut dans la mission que le Chef de l'Etat lui a confié de conduire notre Gouvernement! Si c'était le cas j'estime que le chef de l'Etat l'aurait remercié, nespa?
Alors , s'il ya un contentieux entre le Groupe Mimran dont Diagna est toujours un obligé malgré qu'il soit Conseiller du Chef de l'Etat, et Abdoul Mbaye , nous on s'en tape!
Mimran a beau employer des Sénégalais, a toujours mis au devant ses intérêts grace à un odieux chantage justement sur les emplois!
Vous autres, intellectuels de 4 sous, vous avez tendance à oublier l'essentiel, c'est à dire les Sénégalais gorgorlou dont les problèmes sont aux antipodes de vos prises de position égoistes et guidées par vos intérêts cachés!

15.Posté par MackalloSS le 17/07/2013 04:06
Mr Sow, tu es dangereux. Tu parles de la double candidature du Sénégal notamment de l’infidélité supposée de Abdoul Mbaye et là tu conclus pour nous dire qu’il serait pas le bon PM. Je me demande c’est quoi le rapport. Arrêtez de montrer que vous êtes intelligent en essayant de manipuler avec une neutralité qui fait rire.



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015