Les nominations en Conseil des ministres du jeudi 07 Novembre 2013


Les nominations en Conseil des ministres du jeudi 07 Novembre 2013
Au titre des mesures individuelles, le conseil a pris les mesures suivantes :
 
 
  • Monsieur Samba KANTE, Ingénieur agronome, est nommé, Directeur Général de la Société Nationale d'Aménagement et d'Exploitation des Terres du Delta du fleuve Sénégal et des Vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED), en remplacement de Monsieur Mamoudou DEME;
 
  • Monsieur Alioune FALL, Ingénieur agronome, Docteur en Machinisme agricole, Directeur de Recherches, précédemment Directeur scientifique de l’Institut sénégalais de Recherches agricoles (ISRA), est nommé Directeur général de l’ISRA, en remplacement de Monsieur Macoumba DIOUF, appelé à d’autres fonctions ;
 
  • Monsieur Macoumba DIOUF, Ingénieur, est nommé Directeur de l’Horticulture (DHORT) en remplacement de Monsieur Seydi Ababacar SY GAYE, appelé à d’autres fonctions.
 
  • Madame Néné NIANG SIDIBE, Spécialiste en Sciences de Gestion, est nommée Directeur de l’Administration générale et de l’Equipement au Ministère de l’Energie ;
 
  • Monsieur Lansana KONATE, Maître Assistant 1ére classe, est nommé, Directeur des Bourses, en remplacement de Monsieur Louis Thomas CISS
 
  • Monsieur Pape Amadou NDIAYE, Docteur en Médecine, est nommé, Président du Conseil d’Administration du Fonds de Garantie des Investissements Prioritaires (FONGIP) ;
 
 
 
Jeudi 7 Novembre 2013
Dakaractu




1.Posté par L'ENTREPRENEUR le 07/11/2013 20:40
MERCI POUR TOUT Mr LE PRESIDENT MACKY SALL

JE PENSAIS QUE TU AVAIS OUBLIE MAMOUDOU DEME ( IL A TROP DURE COMME VOLEUR DG DE LA SAED)

2.Posté par papis diop Brxlles le 07/11/2013 21:10
Merci a Mamoudou DEME pour tout ce que tu as fais pour la saed et ses travailleurs.Chaque mission a une fin.Votre remplacant a du pain sur la planche pour faire mieux.

3.Posté par COMPETENCE le 07/11/2013 21:48
je suis vraiment pas d'accord sur certaine nominations: des medecins et des instituteurs PCA d'institutions financières surtout pour des medecins alors que nos structures sanitaires souffrent d'un manque criard de médecins! les dedecins à l'ASEPEX et au FONGIP ont leurs places ailleurs! Président, mettez l'Homme qu'il faut à la place qu'il faut!

4.Posté par Kholal le 07/11/2013 23:29
Tout à fait d'accord avec vous Poste 3, j'ai compris maintenant qu'on nomme soit pour récompenser ou pour neutraliser. Vraiment avec ce manque de médecins au Senegal on a mieux à faire que de les sortir de leur domaines de compétences. C'est bizarre ce pays là...

5.Posté par Raison le 08/11/2013 11:22
Mes chers amis, il faut comprendre que maintenant dans presque beaucoup de secteurs les gens ont plusieurs formations. Il y'a combien de médecin qui ont fait économie au cesag? Combien d'instituteurs? Arrêtez de pensez comme ça. Au Sénégal, la formation professionnelle est encore ouverte. On peut cumuler beaucoup de qualification mes chers amis. Encore qu'il faut se demander si ces médecins ont un emploi salariés ou non salariés.
Merci, c'est vraiment intéressant d'échanger avec vous sur ces genres de points.

6.Posté par masse45 le 09/11/2013 00:22
le médecin a juré de sauver des vies, donc il ne peut pas être autres choses au moment ou des gens meurent par manque de soin....

7.Posté par Cheikh GAYE le 09/11/2013 20:21
Bonne chance à tous ces pionniers du New deal sénégalais.
Travailler dans de l'illogique est un véritable sacrifice .

8.Posté par ndiaye le 09/11/2013 22:25
moi je suis d'accord si le Président nomme des médecins qui ont fait économie de la santé ou quelque chose comme ça, mais malheureuseument c'est pas le cas. Il ya deux dentistes dans le gouvernement qui à ma connaissance, n'ont jamais appris la gestion (Tine et Sarr) , ils géraient des cabinets dentaires privés. Ils viennent dans le gouvernement pour apprendre. c'est valable aussi pour ces deux médecins nommés PCA. Il faut revoir ces nomminations politiques. Ces gens sont compétents ailleurs. Le president doit augmenter leur salaire et les maintenir dans les structures sanitaires publiques au lieu de les pousser à la sortie.



Dans la même rubrique :