DAKARACTU.COM

Les larmes d’Idy


Les larmes d’Idy
Du 25 mars 2013, on ne retiendra que les larmes d’Idrissa SECK. Fallait le faire. Pour la petite histoire, je vous rappelle que ce 25 mars est l’an I de notre président  Macky SALL. Mais rupture oblige, il ne pouvait y avoir,  au Sénégal, aucune manifestation d’envergure. Il faut rationaliser les dépenses du gouvernement. C’est Macky SALL lui-même qui l’avait annoncé dès le début de son quinquennat (ou septennat car on n’est pas encore fixé sur la durée exacte de son mandat). Son premier mandat sera celui de la rupture, celui de la sobriété.
C’était donc prévu que ce 25 mars soit une journée normale pour un président normal et pour tout le monde sauf Idrissa Seck. Lui, au moins, il a compris que la journée du 25 mars était plus que symbolique pour les Sénégalais. Il fallait donc l’occuper, il fallait jouer sur ce symbolisme même et il l’a fait.
J’avais dit, il y a fort longtemps, à un ami, Responsable du Rewmi, que son mentor a tout pour réussir, oui tout. Mais il fait, le plus souvent, tout pour échouer.
Idrissa SECK a compris très tôt que la pratique de la politique, dans ce siècle  technologique, repose sur trois piliers : la stratégie, le marketing et la communication. Il a compris que ce ne sont pas les piques et répliques qui font le politique.
Avec son coup du 25 mars, il nous a encore montré qu’il est un fin stratège. Il est aussi un très grand communicant. Dans son discours tout y est. Il pense à tout, au rythme, au débit, à l’intonation, au couple signifiant-signifié (car le mot chien ne mord pas). Avec lui chaque mot a un sens et une référence.
Sous d’autres cieux Idrissa SECK serait déjà président car il le désire. Oui il a compris que le pouvoir se nomme désir. Mais au Sénégal, sa stratégie et ses compétences discursives ne font que le desservir. Il doit donc s’intéresser à la troisième dimension du triangle isocèle qu’est la politique, c’est-à-dire le marketing.
Idrissa SECK dit que ses larmes ne sont pas celles de la souffrance. Non, ce ne sont pas des larmes de souffrance même si le président de Rewmi a beaucoup souffert sous le régime de Wade.
Ces larmes ne sont pas des larmes de souffrance, même si pendant ces 12 ans, ses compatriotes, les Sénégalais, ont beaucoup souffert.
Les larmes de ce lundi 25 mars sont des larmes d’incompréhension. Idy a raison. Il est incompris chez lui, au Sénégal. L’aveu est de taille. Il sait donc ce qui lui reste à faire : adapter son produit aux attentes des Sénégalais, s’adapter à l’élasticité du champ de lecture et de compréhension des Sénégalais. Au travail Mister President. Car si on ne vous a pas pris, c’est parce qu’on ne vous a pas compris.
Pour vous consoler, sachez que le Premier Ministre Abdoul MBAYE vous aurait déjà répondu. Sachez que les cadres de l’APR préparent une riposte, leur riposte, oubliant que leur posture n’est pas celle de la réaction. Quel génie !  Maigueneau serait fier de votre approche.
Lamine DIOUCK
Dakaractu2




Jeudi 28 Mars 2013
Notez


1.Posté par FLUXXXXXXX le 29/03/2013 11:01
LES SÉNÉGALAIS NE SONT PLUS DUPES,

IL Y'EN A DES ALAKOUS PARMI CES POLITICIENS, TU VOLES DES MILLIARDS :

TU TE FAIS INSULTER PAR LE PLUS PETIT SÉNÉGALAIS
ALORS QUE TU AURAIS PU VIVRE AISÉMENT AVEC TON MAGOT

2.Posté par barou le 29/03/2013 12:49
idy depuis 2000 JE te conseille d'aller vers les senegalais intelligents brillant et valeureux du genre abdoul mbaye et moi même qu ont réussi dans la vie sans politique et qui ne demandent rienet surtout qui n'ont pas besoin de toi pour reussir et au contraire c'est toi qui aurait besoin d'eux...mais comme tu ruses tout le temps tu ne feras que degringoler....tu t'entoures de "dépendants sociaux" de fans etc pour te valoriser....ensuite ta com est nulle ...ton pourcentage c'est seulemnt parce que tu as des ressources detrompte toi boy......c'est gratuit

3.Posté par zahra le 30/03/2013 00:21
Idy sera president in cha la

4.Posté par LAMINE FAYE le 03/04/2013 22:51
idy tu es la bouche de ce qui nont point de bouche.nous sommes dans un regime democratique chacun a le droit d exprimer son opinion.senegalais ou etait vous quand l apr essayait de se massifier dans le camp d idy.arreter de dormir c l apr qui commencer la provocation. la declaration d idy n est qu une replique.A SUIVRE



Dans la même rubrique :