Les journaux font le bilan de la marche du M23


Les journaux font le bilan de la marche du M23

Les débordements notés lors d’une manifestation organisée par les opposants à la candidature de Me Abdoulaye Wade à la prochaine présidentielle sont mercredi à la une des quotidiens qui s’émeuvent en particulier du sort des victimes des échauffourées qui ont opposé protestataires et forces de l’ordre.

Le Mouvement du 23 juin – partis politiques et organisations opposés à la candidature du président sortant pour un nouveau mandat - ont convié mardi leurs militants à une manifestation pacifique pour protester contre la validation de la candidature du président Wade par le Conseil constitutionnel.

La volonté de Me Wade de se présenter à nouveau à la présidentielle est contestée depuis des mois par ses opposants et une partie de l’opinion dont des juristes et des responsables de la société civile.

‘’Wade, réveille-toi : on est à cinq morts !’’, titre Walfadjri, en évoquant la mort d’un étudiant d’une trentaine d’années. ‘’Selon des témoins de la scène macabre, c’est un char de la police qui poursuivait des manifestants qui a écrasé le jeune étudiant’’, rapporte ce journal

‘’Une information confirmée par les autorités du CTO. Par contre, le commissaire de la police centrale a nié toute responsabilité de la police’’, poursuit Walfadjri, se demandant jusqu’où pouvoir et opposition sont prêts à aller dans leur bras de fer.

Selon un décompte établi par la presse avant cette dernière manifestation du M23, 4 morts avaient été enregistrées après les manifestations organisées sur l’étendue du territoire national pour protester contre la candidature de Me Wade, autorisée comme 13 autres candidats à briguer le suffrage des Sénégalais le 26 février prochain.

‘’Le chaos tant redouté est finalement arrivé’’, souligne Rewmi quotidien. Le journal signale à sa une des personnes visées par des balles réelles de policiers qui ont également tiré sur des véhicules médicalisées.

‘’La police tue, Wade marche sur des cadavres pour rester’’, estime la Tribune, parlant d’un ‘’camion +fou+ de la police qui a roulé sur le corps des manifestants’’ lors de cette manifestation du Mouvement du 23 juin.

‘’Le Sénégal fonce vers le chaos’’, semble se désoler Walf Grand-place, là où Enquête soutient que ‘’Me Wade joue avec le feu’’. ‘’En un peu plus d’une décennie, le troisième président du Sénégal est comptable d’un bilan si funeste’’, écrit le journal, évoquant ‘’une longe liste de macchabées’’ et d’agressions à mettre sur le compte de Me Wade.

‘’Dakar capitale du feu et du sang !’’ (L’Office), ‘’Ca dégénère’’ (Direct Info) sont d’autres titres consacrés par les quotidiens dont certains essaient de relayer en même temps les appels au calme lancés notamment par certaines autorités religieuses.

Selon Le Soleil, le khalife général des tidianes Serigne Mansour Sy ‘’prêche la paix’’. ‘’Un appel à la retenue et la paix a été lancé, dans la matinée, à tous les acteurs politiques et organisations de la société civile au nom du Khalife des tidianes, par son porte-parole Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, lors de la dernière réunion d’évaluation du gamou 2012’’, rapporte ce journal.

Mais, dans le même temps, Le Populaire indique que la branche de la tidiania de Léona Niassène (Kaolack, centre) ‘’demande à Wade de partir’’, tandis que la famille omarienne ‘’sermonne le pouvoir’’ libéral du président Wade.

Une fois n’est pas coutume, Le Pays au quotidien s’intéresse au sports et à la CAN 2012 en particulier. ‘’Le DTN pris à partie par des fédéraux’’, à Bata, après l’élimination des Lions au premier tour de cette compétition, annonce le quotidien. ‘’Ils (des membres de la Fédération) n’ont pas attendu d’arriver à Dakar pour commencer leur déballage’’, précise le journal.

‘’Les nuls, un par un’’, titre Walf Sports, faisant ainsi le bilan de la prestation individuelle des footballeurs sénégalais à travers des images de la CAN où les Lions ‘’n’ont jamais été à leur avantage’’.

Le journal évoque ainsi ‘’Guirane Ndaw qui bute sur un Zambien, Mangane abattu après la défaite et l’élimination face à la Guinée Equatoriale, Mamadou Niang impuissant lors du match contre la Libye. Mais surtout toute l’impuissance du monde dans les attitudes de Lamine Sagna et de Dame Ndoye qui, pour leur première CAN, découvrent l’impitoyable réalité des compétitions africaines’’.

‘’Points forts et faiblesses d’Amara (Traoré)’’, l’entraîneur national, titre pour sa part Stades, qui revient sur le coaching du technicien sénégalais. Selon le journal, Traoré a été ‘’incapable de s’imposer dans cette compétition de haut niveau en dépit de la richesse de son effectif composé dans son écrasante majorité de joueurs rompus aux joutes du haut niveau africain’’.
APS

Mercredi 1 Février 2012




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016