Les journaux désorientés par les stratégies de certains candidats


Les journaux désorientés par les stratégies de certains candidats

Les quotidiens ne se lassent pas d’évoquer les péripéties de la campagne électorale et s’interrogent jeudi sur la volonté de certains candidats de briguer le suffrage des électeurs, au vu de ce que des leaders du M23 se sont jusque-là contentés de marches à la Place de l’Indépendance, à Dakar, pour demander le retrait de la candidature du président sortant pour un troisième mandat à la tête du pays.

‘’A quoi jouent-ils ?’’, se demande La Tribune, en référence à la stratégie de campagne adoptée par certains candidats (Idy, Ibrahima Fall et Bamba Dièye) qui sont très peu allés jusque-là à la rencontre des électeurs, se contentant de marches au centre-ville de Dakar.

‘’Après Cheikh Bamba Dièye, Ibrahima Fall vient à son tour agiter l’idée du report du scrutin à cause de la situation +quasi insurrectionnelle+ qui prévaut dans le pays’’, alors que d’autres candidats comme Macky Sall semblent déterminés à aller vers les élections, note ce journal.

‘’Certains leaders politiques et même de la société civile plaident pour un report de l’élection présidentielle de 2012. Au même moment, des candidats qui ont fait le tour du Sénégal comme Macky, Niasse, Oumar Khassimou Dia, Tanor et Diouma Dieng Diakhaté entre autres, prient intérieurement pour que les urnes prononcent leur verdict’’, relève à son tour Direct Info.

Le président sortant est lui opposé à tout report du scrutin, selon le quotidien L’As qui rapporte à sa une la réaction de Me Abdoulaye Wade au sujet de l’attitude de certains candidats. ‘’L’opposition veut (faire) reporter l’élection car elle n’est pas prête’’, déclare-t-il.

‘’Mes opposants sont paresseux’’, insiste-t-il dans des propos cités par le quotidien Enquête. ‘’On ne conquiert pas le Palais en nœud de papillon’’, ajoute Me Wade non sans mettre en garde les +saboteurs+ du scrutin du 26 février.

Le quotidien Siweul ouvre sur les ‘’vérités’’ du président sortant sur le même sujet. ‘’Ce sont deux ou trois énergumènes qui amusent le Sénégal, qui prennent la Place de l’Obélisque pour un studio de télévision’’, dit-il.

‘’Le scrutin de tous les dangers’’, entre le retrait de la candidature de Wade et le report de l’élection, résume Sud Quotidien, alors que Le Populaire affiche en première page l’avertissement de l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo.

‘’Chaque jour qui passe d’ici le 26 février, on va vers le précipice’’, prévient M. Obasanjo, présent à Dakar à la tête d’une mission d’observation électorale conjointe de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) et de l’Union africaine.

Rewmi Quotidien s’interroge sur la provenance de la fortune des candidats à la présidentielle. ‘’ De Moustapha Niasse à Diouma Diakhaté, en passant par Mor Dieng, Cheikh Bamba Dièye et Oumar Khassimou Dia, la fortune est relative. Même si tous comptent apporter une rupture par rapport à ce qui se passe, présentement’’, écrit ce quotidien.

Walfadjri signale à sa une que du fait de la crise politique liée à la campagne électorale, la destination Sénégal ‘’n’attire plus’’. Selon le journal, les chiffres d’affaires des voyagistes sont ‘’en chute libre ‘’, alors que les étrangers prennent le chemin du retour.

Les quotidiens sportifs continuent de pleurer sur ‘’les malheurs’’ des Lions suite à l’élimination de l’équipe nationale dès le premier tour de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2012 jouée au Gabon et en Guinée équatoriale. Ainsi de Stades qui relaie l’amertume de deux Lions : Rémi Gomis et Armand Traoré.

‘’A Bata (en Guinée équatoriale), l’équipe du Sénégal a connu sa pire participation à la CAN sanctionnée par une élimination au premier tour couronnée d’une dernière place du groupe A. Mais, deux Lions sont particulièrement amers : Rémi Gomis et Armand Traoré’’, note Stades.

‘’Arrivés en Guinée équatoriale avec des profils de potentiels titulaires dans l’équipe du Sénégal, ils en sont revenus avec un temps de jeu infinitésimal pour l’un et nul pour l’autre. Suffisant pour que Rémi Gomis et Armand Traoré soient amers au point de préférer ne pas participer au match amical qui opposera le 29 février à Durban l’équipe du Sénégal à celle de l’Afrique du Sud’’, ajoute le quotidien spécialisé.

‘’Les malheurs de la CAN pèsent sur la Tanière’’, titre Walfadjri. ‘’Armand Traoré est rentré de la CAN 2012 sans jouer un seul match, pour retrouver sa place de latéral chez les Queens Park rangers confisquée par Taïwo. Mais son cas est moins grave que d’autres Lions qui ont simplement perdu leur statut de titulaire’’, écrit-t-il.
APS

Jeudi 23 Février 2012




1.Posté par wakh deug le 23/02/2012 10:52
Un MACKY infidèle et opportunisteun; Un IDY voleur et dangereux pour le pays;un YOUSSOU entretenu par des lobbies maçonniques; un TANOR non crédible ancien patron des Tontons macoutes; un « YEN A MARRE » formé de jeunes drogués ratés en mal de popularité ; un Ibrahima FALL ancien socialiste, un GADIO rancunier, un NIASS revanchard, un TINE valorisant le mariage homosexuel, c’est ça l’opposition sénégalaise ? Brûler le pays par le biais de TFM et WALF qui incitent aux actes de vandalisme c’est ça le patriotisme ? Envoyer les enfants d’autrui au front alors qu’on bichonne sa progéniture au chaud c’est ça le courage ? En dix ans WADE a changé la face du Sénégal positivement comme il ne l’a jamais été.
SENEGALAIS REVEILLEZ VOUS !!!!!!!

2.Posté par wakh deug le 23/02/2012 10:54
Un MACKY infidèle et opportuniste; un IDY voleur et dangereux pour le pays;un YOUSSOU entretenu par des lobbies maçonniques; un TANOR non crédible ancien patron des Tontons macoutes; un « YEN A MARRE » formé de jeunes drogués ratés en mal de popularité ; un Ibrahima FALL ancien socialiste, un GADIO rancunier, un NIASS revanchard, un TINE valorisant le mariage homosexuel, c’est ça l’opposition sénégalaise ? Brûler le pays par le biais de TFM et WALF qui incitent aux actes de vandalisme c’est ça le patriotisme ? Envoyer les enfants d’autrui au front alors qu’on bichonne sa



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016