Les journaux commentent le dernier réaménagement du gouvernement


Les journaux commentent le dernier réaménagement du gouvernement
Le réaménagement gouvernemental intervenu dimanche est largement commenté par les journaux, dont La tribune qui y voit "une opération chirurgicale" ayant permis d’"exfiltrer des ministres devenus […] impopulaires dans leur domaine".

Bécaye Diop est nommé ministre d’Etat, ministre de l’Urbanisme et de l’Assainissement. Hamath Sall devient ministre de l’Agriculture en remplacement de Khadim Guèye, appelé désormais à s’occuper de la Fonction publique et de l’Emploi. M. Guèye remplace Abdoulaye Makhtar Diop, qui assumait transitoirement cette fonction.

Moustapha Sourang est nommé ministre d’Etat, ministre des Forces armées en remplacement de Bécaye Diop.

Hamath Sall et Moustapha Sourang, voilà ‘’deux condiments de plus dans le couscous électoral de Wade’’, selon Le Quotidien, qui estime qu’on opérant un tel changement, ‘’Abdoulaye Wade est bien dans une logique électoraliste’’.

‘’Sans surprise aucune, les Sénégalais ont une fois de plus assisté à un réaménagement gouvernemental, hier. Avec comme credo +remanier, toujours remanier et encore remanier+, Wade s’est livré à son sport favori…’’, commente L’AS.

L’Observateur considère ce réaménagement gouvernemental comme ‘’le dernier coup de maître’’ du président Abdoulaye Wade qui, selon le journal, ‘’a lifté son équipe et posé nombre d’actes politiques bien calculés’’. L’Observateur explique qu’avec ce réaménagement qui ‘’cache bien des enjeux’’, Me Wade vient de ‘’régler des problèmes politiques sans faire de mécontents majeurs’’.

‘’Me Wade a non seulement résolu des équations politiques, mais il a aussi effectué des calculs politiques dont le résultat attendu est d’ordre électoraliste’’, pense L’Observateur.

Mais, ce réaménagement ne règle pas tous les problèmes d’ordre électoral, semble-t-il. Lors d’un ‘’grand sit-in’’ tenu jeudi au village de Saré Alkaly, dans la région de Sédhiou (sud), ‘’205 villages décident de boycotter l’élection présidentielle de 2012’’ pour ‘’protester contre l’absence d’infrastructures routières et sociales de base’’, rapporte le journal Enquête.

Pour le candidat sortant, il s’agit ‘’sans doute de doper les troupes pour maximiser ses chances de victoire en 2012’’, selon Le Pays au quotidien.

Les journaux réservent aussi des colonnes à la scission au sein de Benno Siggil Senegaal (BSS), ‘’le désormais défunt Benno’’, selon les mots de Sud Quotidien.

‘’Benno est mort. Peu de gens vont le regretter. Tant pis pour eux. Tant mieux pour nous’’, se réjouit L’Observateur de l’échec de la concertation qui devait aboutir au choix, dans le consensus, d’Ousmane Tanor Dieng du Parti socialiste (PS) ou de Moustapha Niasse de l’Alliance des forces de progrès (AFP) comme ‘’candidat de l’unité et du rassemblement’’ de la coalition.

Se réjouit aussi de cette scission le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye, directeur de campagne du candidat Abdoulaye Wade à l’élection présidentielle. ‘’Accueillez les militants de Benno désorientés’’, recommande-t-il à ses partisans, selon Le Soleil.

Cette scission fait penser au Populaire que ‘’la messe est dite à Benno’’ où ‘’l’heure est au retroussement des manches’’, après ‘’l’insoluble exercice de désignation du candidat de l’unité’’.


( APs)
Lundi 5 Décembre 2011




1.Posté par MASS le 05/12/2011 14:31
Sourang a été récompensé pour sa participation à la comédie musicale des cons tituionalistes du Méridien



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016