Les journaux abordent largement le décès de Mamoune Niasse


Les journaux abordent largement le décès de Mamoune Niasse
Les quotidiens parvenus samedi à la rédaction de l’APS sont largement revenus sur le décès, vendredi à Dakar, du marabout et homme politique, Mamoune Niasse

Mamoune Niasse, 67 ans, était le porte-parole de sa famille à Médina-Baye, une des plus grandes branches de la confrérie tidiane. Ce foyer religieux a été fondé par feu son père, El-Hadj Ibrahima Niass.

L’homme était réputé pour ses actions de bienfaisance en direction des démunis. Mamoune Niass était aussi le Premier serviteur du Rassemblement pour le peuple (RP). Il fut député à l’Assemblée nationale dans les rangs de l’opposition avant de rallier le pouvoir. A cet effet, il a intégré le nouveau Sénat du Sénégal.

Walf Grand-place revient sur les derniers instants de Mamoune Niasse sur terre. Selon le journal, ‘’il a pris son téléphone portable, a demandé un verre d’eau et s’est retiré’’. Il sera emporté par un arrêt cardiaque.

‘’Serigne Mamoune Niasse n’est plus’’, affiche à sa une Thiey Le journal à l’instar de Sud Quotidien qui écrit : ‘’Mamoune Niasse dans l’éternité’’. Selon le journal, ‘’dés l’annonce de la nouvelle, de nombreux fidèles talibés de la famille, amis et sympathisants ont convergé vers la cité religieuse de Médina Baye (à Kaolack) pour témoigner de leur fidélité à la famille éplorée’’.

C’est la ‘’fin de mission pour le premier serviteur’’, selon Le Quotidien qui souligne : ‘’ ce marabout, fils de El Hadji Ibrahima Niasse dit Baye Niasse, fondateur de cette branche de la confrérie tidiane, était également connu pour son engagement politique’’.

‘’En 2000, rappelle le journal, alors que le Sénégal était dans une phase de transition historique, il choisit Moustapha Niasse comme candidat au premier tour pour la succession de Abdou Diouf’’.

Au sujet de l’engagement politique de Niasse, Walfadjri relève : ‘’Idrissa Seck, (leader du parti Rewmi et candidat déclaré à la présidentielle de 2012) perd des points pour la présidentielle’’. Selon Walf, ‘’avec son décès, c’est Idrissa Seck qui se voit délester d’un important grenier électoral. Contrôlant Thiès depuis la dernière présidentielle (en 2007), Idy aurait pu faire mal en s’aliénant le bastion inexpugnable de Mamoune Niasse à Kaolack’’.

L’Observateur replonge dans ses archives où le défunt expliquait son engagement politique ‘’Si je me suis engagé en politique, c’est parce qu’un jour, au sortir d’une audience avec Baye Niasse, Senghor lui a dit : +je pensais que seul Moustapha Niasse avait les qualités pour travailler dans les hautes instances de la République. Mais si votre fils termine ses études, il faut me l’envoyer dans mon cabinet+’’.

‘’Mais après notre départ du palais, poursuit-il, Baye m’adit : +Ne fais pas ce que Senghor te demande. Mais il faut attendre les autres Présidents qui dirigeront demain le pays pour les aider à la construction de la nation+’’.

Le Soleil aborde l’inauguration, vendredi, de l’autoroute à péage par le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade et indique : ‘’ 26.000 usagers attendus par jour’’. Selon le journal, ‘’le péage de la nouvelle autoroute a démarré, hier matin (vendredi). Le Président de la République, inaugurant le système à péage, en a profité pour insister sur l’entretien de l’ouvrage d’un cooût global de 390 milliards de Francs Cfa’’.

Après l’annulation, vendredi après-midi, de la marche des ressortissants de Fanaye à Dakar, Le Populaire titre : ‘’le PM (Premier ministre) essuie la colère du +Fouta+’’.

Le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, a annoncé, vendredi à Dakar, le retrait du projet d’affectation de 20.000 hectares à la production de biocarburants dans la communauté rurale de Fanaye (Podor, nord). M. Ndiaye a fait cette annonce, suite aux appels de certains ressortissants de la zone venus assister, en même temps que lui, à la grande prière du vendredi à la mosquée omarienne.

‘’Le gouvernement a décidé de suspendre le projet jusqu’à ce qu’il y ait un accord conciliant les différentes parties [en conflit à Fanaye]’’, a dit le chef du gouvernement, prévenant toutefois qu’au cas contraire, le projet serait ‘’délocalisé ailleurs’’.

L’affectation des 20.000 ha est à l’origine du conflit qui a occasionné deux morts et des dizaines de blessés graves, mercredi.

En sport, Stades s’interroge : ‘’quels adversaires pour les Lions’’ à la CAN2012 dont le tirage au sort est prévu, ce soir à 18 heures, à Malabo (Guinée-équatoriale).

( APS )
Samedi 29 Octobre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016