Les jeunesses socialistes chargent Khalifa Sall : " Il a pactisé avec le diable depuis 2009 (...) Il a engagé des marabouts pour détruire Tanor Dieng (...) Il a essayé d'attenter à la vie du Secrétaire général du PS "


Dans une conférence de presse conjointe organisée par le Forum des Jeunes Socialistes (FJS) et les Jeunesses Socialistes de Dakar (JSD), le parti socialiste, à travers ses jeunes, déclare la "guerre" à Khalifa Sall et Cie.
Selon les jeunesses socialistes, le Sénégal est un État de Droit, dans lequel, les libertés individuelles et collectives sont garanties non pas par un parti politique mais par la Constitution puis encadrées par les lois et règlements en vigueur. Par voie de conséquence, le PS ne dispose pas d'instance ou de textes pouvant connaitre des délits et crimes.
Déclarant la guerre ouvertement à Khalifa Sall et Cie avec des accusations, les jeunesses socialistes déclarent que "le 5 mars 2016, des gansters portant des t-shirts à l'effigie de "Khalifa Président", ont encerclé la salle Lamine Guèye dans laquelle se trouvaient les membres du Bureau Politique. Ils ont, ensuite, cassé les vitres, défoncé les portes pour saccager tout le matériel (Tables, chaises etc). Armés de couteaux, de coupe-coupe et autres armes blanches, ils ont menacé d'assassiner le président Ousmane Tanor Dieng ainsi que les responsables socialistes qui décideraient que le PS allait voter OUI au référendum du 25 mars 2016. N'eut été l'intervention de la police, le Secrétaire général du PS et même d'autres membres du Bureau Politique seraient probablement assassinés".
Allant plus loin, les jeunesses socialistes indiquent qu"aujourd'hui, le monde entier se rend compte que Khalifa Sall est le seul responsable voire le principal commanditaire, donc le seul coupable de cette barbarie même s'il l'a nié dans l'émission Sen Jotay à la télévision".
Pire, les jeunesses socialistes accusent Khalifa Sall de "pactiser avec le diable en 2009 date de son avènement à la mairie de Dakar, en vue de destabiliser le PS et de liquider systématiquement le Président Ousmane Tanor Dieng. Étant le prince des ténèbres, il est soutenu par des forces obscurantistes pour effectuer sa salle besogne. Khalifa Sall est le bourreau sanguinaire du PS, il n'a aucune ambition d'être candidat à une élection. Car, il n'a ni les prérequis d'un président de la République, ni la dignité d'un Chef d'Etat. Sa mission consiste simplement à agresser le parti socialiste, en semant la violence inouïe, tout en faisant la promotion de l'impunité. Pour tous les responsables et militants socialistes dignes et courageux, Khalifa Sall est l'incarnation des forces du mal depuis son arrivée à la tête de la ville de Dakar. Il a engagé des milliers de marabouts sorciers pour détruire Ousmane Tanor Dieng, afin de s'emparer du parti. Sa sorcellerie contre Tanor ayant échoué à maintes reprises, Khalifa utilise maintenant la violence physique pour attenter à la vie du Secrétaire général du Parti Socialiste."
Avant de terminer, les jeunesses socialistes annoncent qu'ils vont porter plainte contre Khalifa Sall pour sorcellerie contre Ousmane Tanor Dieng, incitation à la violence, complicité de tentative d'assassinat contre nos personnes, association de malfaiteurs, appartenance à une bande de rébellion armée au sein du PS, destruction et saccage de la salle du BP.
Vendredi 13 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :