Les images de l'atelier de réflexion sur le transport des poussins d'un jour (Union des Organisations de la Filière Avicole des pays de l'UEMOA)


Les images de l'atelier de réflexion sur le transport des poussins d'un jour (Union des Organisations de la Filière Avicole des pays de l'UEMOA)

Les images de l'atelier de réflexion sur le transport des poussins d'un jour (Union des Organisations de la Filière Avicole des pays de l'UEMOA)

Les images de l'atelier de réflexion sur le transport des poussins d'un jour (Union des Organisations de la Filière Avicole des pays de l'UEMOA)

Les images de l'atelier de réflexion sur le transport des poussins d'un jour (Union des Organisations de la Filière Avicole des pays de l'UEMOA)

Les images de l'atelier de réflexion sur le transport des poussins d'un jour (Union des Organisations de la Filière Avicole des pays de l'UEMOA)

Les images de l'atelier de réflexion sur le transport des poussins d'un jour (Union des Organisations de la Filière Avicole des pays de l'UEMOA)

Les images de l'atelier de réflexion sur le transport des poussins d'un jour (Union des Organisations de la Filière Avicole des pays de l'UEMOA)

Les images de l'atelier de réflexion sur le transport des poussins d'un jour (Union des Organisations de la Filière Avicole des pays de l'UEMOA)

Les images de l'atelier de réflexion sur le transport des poussins d'un jour (Union des Organisations de la Filière Avicole des pays de l'UEMOA)

Les images de l'atelier de réflexion sur le transport des poussins d'un jour (Union des Organisations de la Filière Avicole des pays de l'UEMOA)

Les images de l'atelier de réflexion sur le transport des poussins d'un jour (Union des Organisations de la Filière Avicole des pays de l'UEMOA)

Les images de l'atelier de réflexion sur le transport des poussins d'un jour (Union des Organisations de la Filière Avicole des pays de l'UEMOA)


Les images de l'atelier de réflexion sur le transport des poussins d'un jour (Union des Organisations de la Filière Avicole des pays de l'UEMOA)
Jeudi 18 Décembre 2014
Dakaractu




1.Posté par mara le 19/12/2014 10:14
Le self made man qu'est monsieur Ngom est fort respectable, il ne peut souffrir d'aucune équivoque. Car tout ce que l'homme acquiert légalement par la force de son intelligence et de son ardeur au travail et reconnu comme tel doit être loué. Mais devrons nous lui rappeler qu'en économie politique, les propos qu'il vient de tenir relèvent du monopole. Car s'il n'était pas intéressé, autrement dit s-il était débutant ou à l'étape simple de porteur de projet sur ce thème, il aurait un autre propos. Nous disons ceci sans jalousie aucune,car nous étions là quand monsieur Ngom allait chercher ses poussins d'un jour dans un Renault Nevada à l'aéroport de Dakar. Nous avons partagé avec lui des fournisseurs de matériels, nous nous sommes rencontrés dans des salons de la profession à Paris etc...
Notre droit, celui de l'OHADA, interdit la position de ce monsieur. La libre concurrence est un principe fondamental qu'il ne faut sacrifier pour aucun intérêt, par qui que soit sous peine de se compromettre. Les conseils que vous prodiguez à nos jeunes managers dans les écoles de management quand on vous y invite, ne sont pas compatibles avec vos propos. L'autosuffisance en quoi que se soit ne se décréte pas, au mieux elle se constate, pensez-vous que la cuisse de poulet soit la nourriture la mieux partager au Sénégal. Imaginons que Mr Ndour ou Mr.Niass, voir Mr. Bougane, se lève pour dire qu'il y a assez de télévisions dans ce pays. Ce n'est pas crédible. Le lobby est une chose, la raison en est une autre. Ceci n'enlève absolument rien au respect que vous méritez et que nous vous rendons.

2.Posté par mara le 19/12/2014 10:21
Le self made man qu'est monsieur Ngom est fort respectable, il ne peut souffrir d'aucune équivoque. Car tout ce que l'homme acquiert légalement par la force de son intelligence et de son ardeur au travail et reconnu comme tel doit être loué. Mais devrons nous lui rappeler qu'en économie politique, les propos qu'il vient de tenir relèvent du monopole. Car s'il n'était pas intéressé, autrement dit s-il était débutant ou à l'étape simple de porteur de projet sur ce thème, il aurait un autre propos. Nous disons ceci sans jalousie aucune,car nous étions là quand monsieur Ngom allait chercher ses poussins d'un jour dans une Renault Nevada à l'aéroport de Dakar. Nous avons partagé avec lui des fournisseurs de matériels, nous nous sommes rencontrés dans des salons de la profession à Paris etc...
Notre droit, celui de l'OHADA, interdit la position de ce monsieur. La libre concurrence est un principe fondamental qu'il ne faut sacrifier pour aucun intérêt, par qui que soit sous peine de se compromettre. Les conseils que vous prodiguez à nos jeunes managers dans les écoles de management quand on vous y invite, ne sont pas compatibles avec vos propos. L'autosuffisance en quoi que se soit ne se décréte pas, au mieux elle se constate, pensez-vous que la cuisse de poulet soit la nourriture la mieux partager au Sénégal. Imaginons que Mr Ndour ou Mr.Niass, voir Mr. Bougane, se lève pour dire qu'il y a assez de télévisions dans ce pays. Ce n'est pas crédible. Le lobby est une chose, la raison en est une autre. Ceci n'enlève absolument rien au respect que vous méritez et que nous vous rendons.



Dans la même rubrique :