Les effarantes révélations de Meïssa Mahécor Diouf : "Nous avons des informations compromettantes sur Serigne Assane M'backé (...) C'est le PDS qui est derrière ce marabout(...)"

Proche parmi les plus proches de l'actuelle Première Dame du Sénégal, ce jeune fatickois, conseiller municipal, n'en demeure pas moins une voix à la fois indiquée et autorisée à parler au nom et pour le compte de la controversée fondation "Servir le Sénégal". Suite au tollé suscité par la sortie au vitriol de Serigne Assane M'backé, nous avons interpellé Meïssa Mahécor Diouf. Lequel, bien que débordé par ses activités de chargé de la logistique, notamment portuaire au sein de la fondation, a bien voulu s'exprimer sur un certain nombre de sujets, particulièrement ceux qui tournent essentiellement autour du mode de fonctionnement de "Servir le Sénégal". Interview!


Les effarantes révélations de Meïssa Mahécor Diouf :     "Nous avons des informations compromettantes sur Serigne Assane M'backé (...) C'est le PDS qui est derrière ce marabout(...)"

Dakaractu : Tout récemment, vous êtes monté au créneau pour prendre fait et cause pour la Première Dame, suite à ce qu'il est convenu d'appeler "le cas Serigne Assane M'backé". Vous aviez annoncé une plainte contre ce chef religieux, où en êtes-vous avec cette affaire?


Meïssa Mahécor Diouf :  La plainte existe bel et bien, elle suit l'évolution normale. Cela dit, vous avez certainement remarqué à l'image de nos compatriotes, que ce jeune marabout dont vous faites allusion est subitement devenu aphone. Il a fini par comprendre qu'il a raté le coche pour la bonne et simple raison que l'effet escompté n'a pas eu lieu. Je pense que ce jeune marabout a bien compris que les Sénégalais, dans leur écrasante majorité, n'ont pas adhéré à sa démarche. A preuve, cet élan de sympathie qui s'en est suivi après sa sortie. Les Sénégalais ne sont pas dupes, ils sont loin d'être demeurés. Sa sortie malencontreuse a fini de mettre à nu ce complot, cet acharnement de certains encagoulés. La question qu'il faut se poser est de savoir qui en veut vraiment à Madame la Première Dame. Ce, au point de verser dans la confusion, l'amalgame, bref à travers ce jeune marabout, ces commanditaires ont tenté de jeter le discrédit sur la Première Dame. Laquelle, s'évertue de jour comme de nuit à soulager le Sénégalais lambda aux revenus modestes, mais surtout ceux qui sont sans revenu, bref le citoyen Sénégalais. 
A preuve,  ce samedi 20 septembre, à Doumga Lao, un village situé à 45 km de N'dioum (departement de Podor), la Fondation Servir le Sénégal a fait don d'une ambulance au poste de santé. Cette action de portée sociale vise essentiellement à améliorer les conditions de vie des populations, et de travail des acteurs. la cérémonie de remise de ce don s'est déroulée sous la présence du Maire Mr Keyssi Bousso. La fondation a distribué 7 ambulances médicalisées. Qui dit mieux?
Dès l'avènement du Président Macky Sall, la fondation s'est illustrée de fort belle manière en prenant en charge pas moins de 300 familles de sinistrés soit 1 500 personnes logées, prises en charge sur les tous les plans, pendant au moins 1 mois. Depuis lors, la fondation a à son actif, au bas mot 30 journées de consultation et plus 25 800 citoyens Sénégalais ont pu bénéficier de soins sanitaires.La fondation a fait don de 2.500 paires de lunettes qui coûtent 300.000 cfa /la monture; sans parler de l'assistance sociale gérée loin des indiscrets, sans tambour ni trompette. Je fais allusion à ces cas sociaux, qui sont confrontés à des difficultés comme des menaces d'expulsion pour causes d'arriérées de loyer et j'en passe.


Dakaractu : D'où proviennent les revenus de la fondation?


Meïssa Mahécor Diouf : La fondation bénéficie de soutien de mécènes. Ce ce sont des gens, des bénévoles qui appuient la fondation, sans contre partie. Par essence, la fondation "servir le Sénégal" ne formule jamais de requête. Nous avons des partenaires qui viennent spontanément donner un coup de pouce aux fins de voler au secours des nécessiteux.
A preuve,  lors du mois de ramadan, plus précisément le 02 juillet 2014, la Fondation Servir le Sénégal a reçu un important don de l'Ambassade des Emirats Arabes Unis. Un don composé de denrées alimentaires (dattes, Sucre, Huile etc ). Un geste généreux qui est venu appuyer la politique sociale de la Fondation, surtout en cette période de ramadan marquée par le partage et la solidarité.
La Fondation Servir le Sénégal offre 10 bourses en compétition pour les études en Malaisie. Cette action de portée pédagogique est aussi soutenue par Binary University de Kuala Lumpur. Au total, 10 étudiants sénégalais ont eu l’opportunité d’aller poursuivre leurs études en Malaisie. Les domaines concernés par ces bourses sont Banque et Finance islamique pour des recherches doctorales, et Sciences et Techniques de l’information, Gestion des affaires pour le niveau de la Maîtrise. Les allocations qui couvrent les frais d’inscription, de scolarité et d’examen encouragent les candidatures féminines et vont permettre aux candidats sélectionnés de bénéficier d’une formation allant de 1 à 7 ans selon les spécialités et domaines concernés.  
Cela dit, et c'est important de le préciser, nous ne faisons pas de "fundraising", c'est à dire que la fondation ne verse pas dans cette formule dite de collecte de fonds, qui  est une expression décrivant tous les outils et méthodes de transactions financières qui fait appel à un grand nombre de personnes pour financer un projet. Ce que je veux dire par là, la fondation ne s'immisce pas dans l'affectation des marchés public encore moins  dans les affaires étatiques. Vous avez vu que nous avons maintes fois fait appel aux médias pour publier ses donations, notamment celles que j'ai cités tantôt à titre illustratif. 
 

Dakaractu : Venons-en maintenant à ce fameux pactole de 650 millions cfa de BMCE qu'aurait reçu la fondation. Qu'en est-il exactement? Parce qu'il nous revient que ce sont ces marocains qui ont raflé le marché de construction de la "Cité de l’Émergence"...


Meïssa Mahécor Diouf : Il n'en est absolument rien! Je vais vous faire une révélation de taille : jusqu'au moment où nous parlons, ces fameux 650 millions sont à l'état de promesse. La fondation n'a rien perçu, rien... Il vous est loisible de vérifier, vous êtes journaliste, je pense assez outillé pour vérifier cela. En clair, c'est la fondation de la BMCE qui a promis d'appuyer la fondation "Servir le Sénégal". Ils ont demandé à nous rencontrer et ont demandé si nous avons un projet aux fins qu'ils nous appuient. Nous leur avons montré le projet d'un daara moderne; s'en est alors suivi cette campagne de désinformation, d'intoxication émanant d'oiseaux de mauvaise augure. Ironie du sort, peu de temps après, il y a eu le projet de construction de la "cité de l’Émergence" qui a été confié à une entreprise dénommée "Al Hodda". Je vous assure, ils n'y sont pour rien. C'est par hasard.


Dakaractu :  Faisons un flash-back sur ce sujet qui continue d'alimenter les débats dans les chaumières, je veux nommer le "cas de Serigne Assane M'backé",  il nous revient que vous, je veux dire la Présidence de la République a paniqué après sa sortie, parce que c'est un M'backé M'backé. Ne croyez vous pas qu'il a droit en tant que citoyen à des clarifications, notamment sur les deniers publics?


Meïssa Mahécor Diouf : Ecoutez, il n'y a rien de nébuleux. Je vous ai dit qu'il vous est loisible de mener vos investigations. Nous avons des informations compromettantes sur Serigne Assane M'backé.


Dakaractu : C'est à dire...


Meïssa Mahécor Diouf : Lui même sait que nous savons tout, d'où par ailleurs son mutisme.


Dakaractu : Mais, soyez plus explicite?


Meïssa Mahécor Diouf : Je ne vais pas trop m'épancher, mais nous savons que c'est le Pds qui est derrière sa sortie


Dakaractu : Ce que vous avancez est grave. Sur quoi vous fondez-vous?


Meïssa Mahécor Diouf : Je ne vais pas vous révéler ses preuves, mais j'ai moi même suivi une émission à la télévision dans laquelle un dirigeant du Pds revendiquait cette sortie du M'backé M'backé. Je m'en arrête là!

Dimanche 12 Octobre 2014
Dakaractu




1.Posté par salamata le 12/10/2014 12:57
LE JEUNE MEISSA MAHECOR DIOUF EST NUL AUCUN NIVEAU INTELLECTUEL

DAKAR ACTU SOYEZ PLUS SERIEUX

2.Posté par papi le 12/10/2014 14:47
Dou rek

3.Posté par Xeme le 12/10/2014 20:44
http://www.bmcebank.ma/front.aspx?sectionId=454

Voici un lien qui prouve que BMCE est propriétaire de BMCE CAPITAL et de Blackpearl Finance.
Or BMCE Fiance et Blackpearl sont attribués à Karim. Et il est en prison, entre autres, pour cela. BMCE a financé Marème Faye pour 100 millions et promet de la financer pour 650 millions. Addoha a gagné le marché de la Cité de l'Emergence. BMCE est actionnaire d'Addoha.
Cela fait quand même assez de bizarreries. Et les petits marabouts demandent qu'on tire au clair ces bizarreries. dans une république de gestion vertueuse, quoi de plus normal ? Mais non, chaque semaine nous sort un célèbre inconnu, et sans éclaircir les bizarreries, nous dit que les petits marabouts ont faim d'argent, qu'ils sont manipulés, que leur demande est insensée, qu'ils portent leurs chaussures à l'envers, et j'en passe.
Moi, je dis que si les petits marabouts n'existaient pas, il faudrait les créer.

4.Posté par Dr Djinne le 12/10/2014 22:08
Et le petit con de soit disant marabout - il a qeul niveau de culture et d'instruction ????? Il a peut-être passé le niveau de maître chanteur .........

5.Posté par Le patriote le 12/10/2014 22:15
Ce petit type de Mahécor est un pur farfelu niché sans aucun mérite au port de dakar, il parle à peine un bon français. Ce que les Sénégalais doivent savoir c'est que comme Mbagnick Ndiaye, le DG du port Cheikh Kanté a été aussi nommé grâce à Marième Faye et ils sont tous originaires de Fatick. En outre, il faut que les compatriotes sachent que le port autonome de Dakar est l'une des mamelles nourricières de la fondation servir le Sénégal où Cheikh Kanté envoie des centaines de millions de francs Cfa chaque mois et lorsque la première dame de Macky sall en exprime le besoin. Allez savoir aussi pourquoi cette unité de sécurité portuaire qui est plutôt une milice renferme plus de jeunes fatickois que de saint louisiens ou de dakarois. Une dernière chose c'est Cheikh Kanté qui lui a écrit ce discours. Brrrrrr

6.Posté par moodou le 13/10/2014 11:45
meissa ne répondez pas aux breubigaleuses ils sont toutes méchant ils ne veulent pas voir un sénégalais qui avance dans sa vie
ce que vous représente tu la mérité pas de crainte vous êtes sur la bonne lancer .

7.Posté par A1 le 13/10/2014 12:51
Monsieur Meïssa Mahécor Diouf dit dans sa dernière phrase: "Je ne vais pas vous révéler (ses) ces preuves..." !!!

Si Monsieur ! Si & si !!! Faites donc que nous soyons tous au même niveau d'information. Le Monsieur Mbacké nous pose un masque sur le visage et vous lavez à petite eau ! Naaannn !!!

Ce problème est sur la place publique. Au diable les "Omerta" mal placées ! Vous et la fondation n’êtes plus les seuls concernés. S'il y'a une vérité à savoir, alors crachez nom de DIEU... Peufff !!!! CRACHEZ DONC !!!

Il vous rentre dans les flancs, s'il est mal préparé, tant pis pour sa tronche !
Nous lisons en plus des commentaires sur cette page !!! Qu'en est-il réellement ? Car, quand vous tendez la joue, c'est la communauté entière qui se prend une baffe. Reste à savoir qui nous tarte ainsi ?
Alors, votre prudence ou manque de pugnacité me laisse dubitatif. Battez-vous si vous êtes sérieux ou jetez l'éponge !!!

QUI EN VEUT A NOTRE STABILITÉ ET POURQUOI ?



Dans la même rubrique :