Les chiens de Nicolas Sarkozy ont dégradé le mobilier de l’Elysée


Les chiens de Nicolas Sarkozy ont dégradé le mobilier de l’Elysée
D’après Nicolas Sarkozy, les trois chiens qui habitaient avec lui et Carla Bruni à l’Elysée sont très « gentils ». Pourtant, ils ont tout de même dégradé le mobilier d’un des salons du palais présidentiel, ce qui a coûté plusieurs milliers d’euros de réparations…
A l’époque où ils vivaient au palais de l’Elysée, Nicolas Sarkozy et Carla Bruni n’étaient pas seuls. Il y avait les enfants, bien sûr, mais aussi trois autres membres de la famille : Clara, Dumbledore et Toumi, leurs adorables chiens. « Ils sont gentils. Vraiment, c’est un bonheur », confiait l’ex-Président à Femme Actuelle en 2009. En réalité, ils n’ont pas toujours été très sages : comme le révèle aujourd’hui le site Mediapart, le trio canin a causé de sacrés dégâts dans le Salon d’argent de l’Elysée : des sièges de grande valeur auraient notamment été mâchouillés par les chiens, occasionnant des frais de réparation s’élevant à plusieurs milliers d’euros.
Selon Mediapart, il y en aurait eu pour 6 600 euros rien que pour la réfection des dorures, ainsi que quelques milliers d’euros pour le rachat de galons. Une somme importante qui ne prend pas en compte, comme l’a précisé le site, le travail des ouvriers et les soieries utilisées pour les réparations, et que Nicolas Sarkozy n’aurait pas payées. « Les dépenses d’entretien ou de restauration du mobilier sont prises en charge, selon les cas, par les institutions dépositaires ou le Mobilier », a expliqué au site Bertrand Schotter, l’administrateur général du Mobilier national. Pas à la charge de la personne qui occupait les lieux, donc, même s’il n’en était a priori pas à son coup d’essai. Selon Mediapart, lorsque Nicolas Sarkozy était ministre de l’Intérieur, « un précieux canapé » du ministère « était déjà rentré au Mobilier dans un état honteux, imbibé de poils et d’urine ». Un pur « bonheur », en effet… 

Voici.fr
Vendredi 18 Juillet 2014




1.Posté par dikha le 18/07/2014 08:00
être président ne veut pas dire s'occuper de son intérieure c'est une question d'habitude et d'éducation



Dans la même rubrique :