Les candidats interpellés sur le développement rural et la réforme foncière


Les candidats interpellés sur le développement rural et la réforme foncière

s de l’agriculture et du monde rural : les propositions paysannes pour la réforme foncière", ouvert lundi à Dakar, veulent recueillir les propositions des candidats à l’élection présidentielle du 26 février sur l’agriculture et le développement rural.

’’Nous pensons que ce forum est une occasion pour eux (les candidats) de décliner leurs orientations sur les questions programmatiques en termes d’agriculture et de développement rural’’, a affirmé le président du Conseil des organisations non gouvernementales d’appui au développement (CONGAD) Momar Talla Kane, en marge de la cérémonie d’ouverture du forum.

Le forum veut leur donner ‘’l’opportunité de se prononcer sur les questions de développement agricole et rural’’, a précisé M. Kane.

‘’On n’a pas beaucoup entendu les candidats [parler de] leur programme [dans ce domaine-là], alors que les citoyens, les électeurs, les populations sont encore dans l’attente de leurs propositions, a-t-il expliqué.

La rencontre se tient à l’initiative du Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR), de l’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR) et du CONGAD.

Selon M. Kane, le forum, qui s’achève mardi, traduit ‘’une volonté de pouvoir construire de manière globale, au sein de la société civile, les positions par lesquelles ces organisations (les membres du CONGAD) peuvent influer sur les politiques publiques, dans le domaine de l’agriculture et du développement rural, en échangeant avec les candidats qui ont la prétention de diriger ce pays’’.

‘’Ils ont pour ambition de diriger le pays en élaborant les orientations politiques majeures et stratégiques. Et, nos organisations, en tant qu’acteurs du développement rural et de l’agriculture, ont besoin d’échanger avec tous les candidats pour qu’ils prennent en charge les enjeux de l’agriculture au Sénégal’’, a-t-il expliqué aux journalistes.

Le président du CONGAD estime que les paysans doivent faire connaître leurs préoccupations aux candidats, afin que ces derniers apportent des clarifications concernant leur programme, de même que les solutions qu’ils proposent aux problèmes auxquels les populations rurales sont confrontées.

‘’Nous avons besoin de construire avec eux nos positions, de les écouter et, peut-être, influer sur leur programme en direction du monde rural’’, a dit Momar Talla Kane.

L’objectif des organisateurs du forum est de ‘’placer l’agriculture et le développement rural au cœur du débat politique et citoyen’’. Cette rencontre permettra, selon eux, ‘’de partager la vision à long terme de l’agriculture, discuter et analyser les enjeux, difficultés et perspectives du foncier, l’emploi et le financement du monde rural’’.

Les candidats à l’élection présidentielle sont attendus au forum.
APS

Lundi 13 Février 2012




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016