Les avocats d’Aïda Ndiongue pas d’accord avec le verdict : « La Cour suprême n'a pas le pouvoir de donner des peines »


Les avocats de l’ex-maire des HLM, Aïda Ndiongue ne sont pas du tout d’accord avec le verdict donné par la Coup Suprême. En conférence de presse, Me Doudou Ndoye et Cie  sont plus qu’irrités par la décision des sages de la plus haute juridiction sénégalaise. En effet, ils sont d’avis que «la Cour Suprême n'a pas  le pouvoir de donner des peines ». «On croit à la loi », précise d’emblée Me Doudou Ndoye qui parle plutôt d’une nouvelle guerre de droit qui est enclenchée contre sa cliente. «Il y a le combat d'Aïda Ndiongue pour sa vie, mais pour nous aussi qui nous sommes sacrifiés pour que le droit existe dans ce pays », tonne Me Ndoye qui sera suivi dans la même logique par son collègue Me Cissé. Ce dernier dira que « la cour a rendu un arrêt qui est inédit dans l'histoire du Sénégal ». Et Me Cissé d’accuser : «Je n'ai pas plaidé parce que tout à été ficelé et les 20 milliards confisqués ont été utilisés par l'État qui n'est pas en mesure de les restituer ». Alors, révèle-t-il, la Cour Suprême fait tout pour  satisfaire l'État. C'était, regrette Me Cissé, un cirque plus que  du cinéma.
 
Pour Me Abdou Dialy Kane, «la raison d'état est au cœur de ce procès parce que le premier juge avait relaxé, la Cour d'Appel a mis une condamnation et la Cour Suprême  s'est chargée du reste ». Évoquant l’article 155 du code pénal, Me Kane pense que «le juge de la Cour Suprême a outrepassé ses pouvoirs ». Et Me Kane de conclure en regrettant qu’il est évident qu'il ne pouvait pas procéder à une substitution de peine.
 
Vendredi 19 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :