Les Virus à l’intérieur de la Démocratie : Y’en a marre justifiez- nous le jackpot de Diack

Georges Bernanos : « la jeunesse est la sève nourricière de tous les processus de transformation. C’est sa fièvre qui maintient le reste du monde à la température normale et que quand elle refroidit, c’est tout le reste du monde qui claque des dents ».


Les Virus à l’intérieur de la Démocratie : Y’en a marre justifiez- nous le jackpot de Diack
Mais je dirai de quelle jeunesse !
Pas du mouvement y’en a marre ou pardon y’en a money du jack pot de Diack !
Brandir une idéologie extrémiste à notre pure démocratie c’est insulté votre propre conscience!
Vous ne répèterez jamais votre aventure au Congo ou voulant devenir des Che Guevara vous êtes devenus de poules mouillées.
 L’extrémisme désigne les orientations politiques rejetant les valeurs de la démocratie libérale et de l’Etat de droit. De façon générale, sont considérés comme extrémistes les mouvements et les partis, les idées, les opinions et les comportements rejetant l’Etat constitutionnel et démocratique, la séparation des pouvoirs, le système multipartite et le droit à l’opposition. Pour les extrémistes, la notion d’opposition politique a fait place à la doctrine dualiste des bons et des méchants. En conséquence, les extrémistes réfutent toutes les opinions et tous les intérêts opposés et croient à des objectifs de société ou à des droits bien précis et selon eux incontestables. Les extrémistes eux-mêmes ne se considèrent pas en tant que tels. Il n’est pas rare qu’ils exploitent les réalisations de l’ordre démocratique auquel ils s’opposent. Tout le monde est d’avis que le Sénégal est un Etat de droit, c’est-à-dire un Etat qui a décidé de se soumettre volontairement au Droit et à la Loi. Dans un tel Etat, le premier à devoir le faire c’est le Président de la République Gardien de la constitution.
Le Président Macky Sall est convaincu que la République a comme essence la lutte contre les injustices et les inégalités sociales. Elle implique donc une part de solidarité afin que ceux qui sont les plus forts n’écrasent pas plus faibles, afin que les plus démunis puissent sortir de leur condition et pour la pérennisation de cette approche, il faut créer des richesses (objectif de 7% de croissance du PSE) et sécuriser ces richesses qui appartiennent à tous (politique de bonne gouvernance). Peu importe, l’essentiel est que le projet de société et la vision du Président Sall repose sur les deux piliers: la république et l’émergence avec un focus très fort sur la démocratie et la bonne gouvernance. Pour finir, c’est mentir de façon éhontée que de dire que le prix du carburant n’a pas baissé. Même le plus désinformé des sénégalais sait que le prix a connu plusieurs baisses. Seul un ignare peut le méconnaître.
 
Mamadou Lamine Gueye
Coordonnateur de la COJER de Diourbel
Conservateursrepublicains@gmail.com 
Samedi 25 Juin 2016
Dakaractu




1.Posté par Rewbadoff le 26/06/2016 12:32
Le jackpot de Diack a contribué à l'accession au pouvoir de Macky avec la détermination de YEM.



Dans la même rubrique :