«Les Sénégalais ont prouvé avec leur sang qu’ils ne veulent plus de Wade» (Samba Diouldé Thiam)


«Les Sénégalais ont prouvé avec leur sang qu’ils ne veulent plus de Wade» (Samba Diouldé Thiam)
DAKARACTU.COM - « Le combat ne prendra fin que lorsque Wade ne sera plus là ». Tels sont entre autres les propos tenus par Samba Diouldé Thiam, membre du directoire de campagne de Macky Sall. En conférence de presse hier, les membres du directoire de campagne du leader de l’APR ont fustigé l’obstination d’Abdoulaye Wade à rester au pouvoir. Ils n’ont pas manqué de rappeler les tueries de ces derniers jours à Dakar et à l’intérieur du pays. Samba Diouldé a ajouté que la coalition Macky 2012 va saisir les instances internationales et en particulier le Conseil des Nations Unies aux droits de l’homme, le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme sur les atteintes aux droits de l’homme.
Jeudi 2 Février 2012




1.Posté par Citoyen le 02/02/2012 11:18
Penser une seule seconde qu'après tout ce qui vient de se passer Wade va aller aux elections pour les perdre, c'est être d'une naivete complice. Surtout apres sa dernière declaration : "les dernières turbulences n'étaient qu'une legere brise".Quel mépris pour tous ces morts.
Pour qui connait Wade, il n'appelera jamais a aller a des elections s'il n'était pas surpris de les emporter. Car ni Wade, ni Karim, ni Ousmane Ngom ne sont suicidaires.
Les observateurs n'y verront que du feu comme en 2007 grace au fameux logiciel. Et le Conseil Constitutionnel sera prompt a valider sa victoire comme lettre a la poste.

2.Posté par Citoyen le 02/02/2012 11:19
Penser une seule seconde qu'après tout ce qui vient de se passer Wade va aller aux elections pour les perdre, c'est être d'une naivete complice. Surtout apres sa dernière declaration : "les dernières turbulences n'étaient qu'une legere brise".Quel mépris pour tous ces morts.
Pour qui connait Wade, il n'appelera jamais a aller a des elections s'il n'était pas sûr de les emporter. Car ni Wade, ni Karim, ni Ousmane Ngom ne sont suicidaires.
Les observateurs n'y verront que du feu comme en 2007 grace au fameux logiciel. Et le Conseil Constitutionnel sera prompt a valider sa victoire comme lettre a la poste.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016