Les Saltigués se prononcent sur les questions de l'heure (Réélection du Président Macky Sall, Assemblée nationale, terrorisme...)

Regroupés à Malango (Fatick) pendant trois jours, les Saltigués ont scruté l’avenir du Sénégal à tous les niveaux. D’après eux, le Président Macky Sall sera réélu en 2017. Non sans avancer qu’il y aura des incidents préoccupants dans le Gouvernement, surtout à l’Assemblée nationale. Pour exorciser le mal, ils ont recommandé des sacrifices qui vont préserver le Sénégal


 Les Saltigués se prononcent sur les questions de l'heure (Réélection du Président Macky Sall, Assemblée nationale, terrorisme...)
La prochaine élection présidentielle se tiendra en 2017 et le président Macky Sall sera réélu. C'est une prédiction des Saltigués sérères (prêtres ou prêtresse qui prédisent l’avenir) qui se sont réunis ce dimanche au centre Malango de Fatick pendant trois jours pour méditer sur la situation globale du pays et consulter les ‘’pangoles’’ (âmes des ancêtres) afin de proposer des solutions probantes.
Une occasion pour parler de l’avenir du Président Macky Sall au sommet de l’Etat. Selon eux, le successeur de Me Abdoulaye Wade à la magistrature suprême sera réélu dès la prochaine élection présidentielle qui se tiendra en 2017. Pour cela, dit le Saltigué Guedj Waguiy, «le Président de la République doit faire un sacrifice de bœuf noir pour exorciser les forces du mal et anéantir leur pouvoir et effets maléfiques.»
Seulement, croit savoir le Saltigué Souka Diouf : «Les problèmes d’aujourd’hui seront maîtrisés que si les sacrifices prescrits sont faits par les uns et les autres.» Mais, affirme-t-elle, «en 2022, le Sénégal connaîtra de sérieux problèmes. Pour éviter ces catastrophes, des rituels spécifiques doivent se faire aux quatre points cardinaux où seront enterrés des épis de mil que les oiseaux vont manger plus des racines de Mboudj que les Wolofs appellent Khewar (cerise du Cayor très acide). Pour ce faire, l’appui des autorités est sollicité.»
De son côté, le Saltigui Cheikh Ndiaye croit savoir qu’«il y aura des incidents préoccupants dans le Gouvernement surtout à l’Assemblée nationale. Il a recommandé à Moustapha Niasse de faire un sacrifice graduel d’un bœuf noir, d’un mouton noir et d’une chèvre noire et enfin d’une poule noire.»
Face au terrorisme qui est réel au Sénégal, soutient le Saltigué Waly Faye, «des rituels spécifiques doivent se faire aux frontières, avec, entre autres, de la glace.»
Autre Saltigué, autres prédictions. Mahé Diatt note : «Pour que la paix soit préservée au Sénégal, chaque famille devra offrir 35 F Cfa, plus du sucre. Mettre trois feuilles de Mbeurbeuf (momordica charantia ou concombre africain), sept feuilles de Mbodafod (calotropis procera) et baigner les membres de chaque famille.»
Embouchant la même trompette, Ibou Ndong demande que «chaque famille offre trois mètres de percale (tissu en coton) pour la paix individuelle et collective.»
Mercredi 2 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :