Les M'bourois bravent la pluie pour fêter Bombardier


La forte pluie qui s’est abattue sur Mbour juste avant le combat de lutte qui a mis aux prises samedi Serigne Dia ‘’Bombardier’’, chef de file de l’une des écuries de Mbour, à Modou Lô de l’écurie ‘’Rock énergie’’ des Parcelles Assainies n’a pas empêché les inconditionnels de l’actuel roi des arènes de manifester leur joie.

On eût qu’ils s’étaient tous passé le mot. Sous la pluie qui tombait encore dru, des Mbourois, en majorité des jeunes de tous âges et de tous sexes, sont sortis de chez eux.

Certains d’entre eux se sont retrouvés à Médina Gounass, au quartier Château d’eau nord, fief de Bombardier.

D’autres ont envahi les grandes artères et les carrefours de la ville, en scandant le nom de leur idole qui vient d’engranger une victoire de plus dans sa carrière, conservant ainsi la couronne tant convoitée de roi des arènes.

Il en était ainsi au rond point ‘’Croisement Saly’’, sur la nationale 1 aux entrées de la ville situées sur les routes de Joal et de Kaolack, ainsi que dans certains quartiers comme Thiocé Est, Thiocé Ouest, Onze novembre, Diamaguène 1 et 2, Darou Salam, Golf, Téfess, Oncad, Grand-Mbour, Liberté et Médine. 

Des manifestations de joie étaient visibles partout, que ce soit à Mbour, Saly-Portudal et Malicounda, les trois communes.

Les éléments du commissariat urbain de Mbour ont dû eux aussi jouer leur partition, pour assurer la sécurité des personnes et des biens.

Ainsi, ils se sont déployés sur certains axes et points stratégiques comme la place feu Mamadou Diop, où  la circulation était momentanément bloquée par des manifestants en liesse.

Même les automobilistes et les nombreux voyageurs qui passent par Mbour avec sa position de ville carrefour ont tenu à communier à leur manière avec les supporters de Bombardier.
 
Mais c’est le domicile du tombeur du ‘’Rock’’ des Parcelles assainies qui a été le principal point de convergence.

Pourtant, les eaux stagnantes ont, comme d’habitude, rendu difficile l’accès de certaines rues comme celles qui mènent vers la maison du lutteur de Mbour.

Mais les Mbourois ont bravé la pluie et ont usé de toute sorte de subterfuges pour arriver chez Bombabrdier au point d’en bloquer l’accès.

Cette situation a même empêché la plupart des journalistes d’entrer dans la maison, pour recueillir les premières impressions de la famille, particulièrement celles de la mère de Bombardier.

Malgré la défaite de leur lutteur, les supporters de Modou Lô, nombreux à Mbour, ont eux aussi donné de la voix, répétant partout que ce dernier n’a pas démérité.
Dimanche 26 Juillet 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :