Les Cadres républicains de Dakar contre-attaquent : " Khalifa Sall bénéficiaire de l'argent du dopage est mal placé pour parler d'éthique "


Depuis que le Président Macky Sall a décidé de respecter la décision du Conseil Constitutionnel, de nombreux acteurs politiques qui se voyaient déjà calife à la place du calife ont encore du mal à cacher leur amertume.
Khalifa Sall est un de ces politiciens du moment qui évoquent l'éthique pour masquer leur déception de devoir changer le timing de leurs ambitions démesurées. En matière d'éthique et de morale, Khalifa Sall devrait faire davantage dans la discrétion ces temps-ci. Faut-il rappeler qu'il a été le seul politicien à avoir été cité par Lamine Diack comme bénéficiaire de l'argent de la drogue de l'athlétisme international.  
Khalifa Sall fait partie de ces politiciens qui sont passés dans l'art de la dissimulation, il se gargarise de bons principes de vertu alors que sa pratique est toute autre. Khalifa Sall devra pour sûr répondre aux enquêteurs français sur l'utilisation des produits des activités de corruption de Lamine Diack qui fut son parrain politique à Dakar.
Khalifa Sall devrait donc balayer devant sa porte et à Paris il ne pourra pas s'adonner à son jeu favori: la victimisation à outrance. A Paris, il ne pourra accuser personne de vouloir lui nuire. Il devra pour une fois prendre ses responsabilités et tout seul.  Il devra prouver qu'il n'a pas été au cœur du système de blanchiment de l'argent sale de Lamine Diack. Ce scandale n'est pas le seul en passe de l'embarrasser, pour dire le moins. Lui qui se voit déjà un destin national devra d'abord expliquer aux sénégalais l'affaire de ses doubles identités.  
Et de grâce, qu'il ne nous rejoue pas à nouveau le numéro de "l'éternel persécuté", Khalifa Sall devra prendre son courage à deux mains et répondre aux nombreuses interrogations sur ces affaires troubles. 

Fait à Dakar le 23 février 2016
La Convention des Cadres Républicains de Dakar
Mercredi 24 Février 2016
Dakaractu




1.Posté par jolofman le 24/02/2016 07:30
Vous de l'APR c'est ce qu'il vous reste pour convaincre les senegalais de voter vos "réformes"??? Saga ak khasté alors que vous etes au pouvoir??? Elle est belle la rupture.

2.Posté par Juriste le 24/02/2016 09:55
Ce n'est pas la peine que les autorités judiciaires françaises se saisissent de son cas et de tous les autres y compris Massata. S'il est avéré qu'il a bénéficié de ces fonds d'origine illicice, le Procureur de la République du Sénégal pourrait s'autosaisir et lui appliquer l'article 2 de la loi uniforme N°2004-09 du 26 février 2004 relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux dans les Etats membres de l'UEMOA. Je vous rappelle que cet article dit in fine qu'il y a blanchiment de capitaux, même si les faits qui sont à l'origine de l'acquisition, de la détention et du transfert des biens à blanchir, sont commis sur le territoire d'un Etat tiers à l'UEMOA.

3.Posté par Xeme le 24/02/2016 11:17
Je l'ai dit, je le répète: ils ont le dos au mur. Pour le reste de leur règne, ils seront orduriers dans leur langage et très violents dans leurs gestes.
Et pourtant Lamine Diack n'a pas cité Khalifa Sall. Leur accusation contre Khalifa Sall il la tire des dires de Diack d'avoir financé les municipales contre les Wade. Ils en tirent la conclusion que puisque c'est Khalifa qui a gagné les municipales donc il a bénéficié de l'argent du dopage.
Et ces dictateurs refusent la même démarche et le même raisonnement pour ce qui est des présidentielles ?
Lamine Diack dit avoir financé les présidentielles contre Wade. Mais la conclusion que puisque c'est Macky qui a gagné les présidentielles donc il a bénéficié de l'argent du dopage mène en prison.
Ces gens sont d'un cynisme qui dépassent toutes les bornes. Leur règne est pire que celui des goulags.
Quelqu'un est avec eux, ils composent des phrases de cirage de sa carapace qui feront les titres des journaux, et les distribuent dans les médias. Quelqu'un n'est pas avec eux, ils composent des phrases qui feront des titres de diabolisation et les distribuent dans la presse. Et en bout de chaîne, ils comptent trouver des lecteurs auditeurs qui vont tout avaler de leurs dires. Parce qu'ils les espèrent assez ignares pour ne pas comprendre leurs mensonges, ou assez attachés à leurs personnes pour applaudir même leurs mensonges. Cette hypothèse de base de leur relation avec l'opinion est la preuve manifeste de leur manque de considération envers ce peuple. Quand on respecte quelqu'un on filtre ce qu'on lui dit. Mais quand on le prend pour un mouton, on lui fourgue tout.

4.Posté par amcitoyen le 24/02/2016 14:24
Pauvres apéristes! Revoyez la copie de votre mentor qui traine en réalité plus que des cloches. Khalifa a reçu une modique somme d'un président d'une association internationale qui percevrait 100 000 d'après Souleymane Jule Diop; alors que Macky dit avoir fait le tour du Sénégal sans moyens substantiels en 2008 et déclarer en 2012 un patrimoine de 8 milliards. Dans quel pays sommes-nous?A qui Macky adresse t-il ses propos? A des amnésiques peut-être? Que je sache, il ne dispose d'aucune entreprise ou autre commerce connu
Dans l'histoire politique de notre pauvre pays, jamais homme n'a amassé autant de moyens financiers en si peu de temps. L'argument d'un financement de sa campagne par un certain Dia vendeur de "kécax" ou autre "yéet" ne saurait prospérer.
Je défie quiconque à prouver le contraire de mes propos.



Dans la même rubrique :