Lenteurs sur le transfert de détenus rwandais au Sénégal : Les services de Me Sidiki Kaba irritent l’ONU


Lenteurs sur le transfert de détenus rwandais au Sénégal : Les services de Me Sidiki Kaba irritent l’ONU
La dernière édition de la très réseautée Lettre du Continent a consacré un article lié aux lenteurs notées sur le transfert, au  Sénégal, de détenus rwandais condamnés pour diverses raisons.
En effet, renseigne notre confrère, « le mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux (MTPI) des Nations unies, qui a pris le relais, en janvier 2016, du Tribunal pénal pour le Rwanda (TPIR), attend en vain, depuis plusieurs mois, de pouvoir transférer des détenus rwandais au Sénégal où ils sont censés purger leur peine. Dakar s'était engagé à les recevoir, mais ce pays fait désormais la sourde oreille. »
Le journal en ligne indique qu’après moult relances, le ministre sénégalais de la Justice, Sidiki Kaba, n'a réservé aucune suite aux messages que lui a adressés le MTPI ces derniers mois.
Pis, révèle La Lettre du Continent, conformément à une entente scellée avec Dakar, les Nations unies ont pourtant investi quelque 500 000 $ dans la construction d'une prison aux normes internationales dans la commune de Sébikotane.
Pour mémoire, termine notre source, des dizaines de Rwandais condamnés pour leur implication dans le génocide de 1994 dans leur pays purgent actuellement leur peine au Mali et au Bénin. D'autres attendent toujours dans une maison d'arrêt d'Arusha en Tanzanie, où se trouve le siège de l'ex-TPIR, de pouvoir être transférés au Sénégal.
Vendredi 1 Septembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :