Législatives à risque aux Pays-Bas


Législatives à risque aux Pays-Bas
Les électeurs néerlandais se rendent aux urnes ce mercredi pour des élections qui pourraient voir le parti anti-islam, dirigé par Geert Wilders, devenir le groupe le plus fort au Parlement.C'est une année cruciale pour les életions en Europe occidentale. Après les Pays-Bas, ce sera au tour de la France avec une élection présidentielle en avril, suivie d'élections législatives en juin. Et l'Allemagne renouvelle également son parlement en septembre. Dans chaque pays, on assiste à une montée croissante des partis d'extrême-droite, une situation qui pourrait changer le paysage politique de l'Europe. Cette période électorale se déroule sur fond de crise diplomatique entre un certains nombre de pays européens dont les Pays-Bas et la Turquie.

La tension est loin d'être retombée entre La Haye et Ankara, après l'interdiction faite par les autorités néerlandaises à des ministres turcs de participer à des meetings en faveur du président Recep Tayyip Erdogan. Une tension persistante alors que le Premier ministre Mark Rutte a assuré avoir fait de son mieux pour un retour à la normale. Mardi il s'est tout de même dit "en colère" et a qualifié de "falsification nauséabonde de l'Histoire" des propos de Erdogan sur le massacre de 8.000 musulmans de Srebrenica par les forces serbes de Bosnie en 1995. Ces troubles diplomatiques surviennent en pleine période électorale aux Pays-Bas où l'extrême -droite semble gagner du terrain.
Mercredi 15 Mars 2017
Dakaractu 11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :