Législatives 2017/Koumpentoum : Ça gronde à Benno Bokk Yakaar


Législatives 2017/Koumpentoum : Ça gronde à Benno Bokk Yakaar

A quelques jours des législatives du 30 juillet 2017, rien ne va plus entre les responsables de la coalition BBY dans le département. Après l’investiture contestée du maire de la commune de Koumpentoum, Mr. Sidy Traoré, des voix s‘étaient levées pour fustiger avec la dernière énergie ce choix du président. 
Des militants des premières heures de l’APR avaient, on s’en souvient, menacé de voter contre la coalition BBY. On pensait que le calme était revenu, après que le chef de l’Etat eut reçu les députés non reconduits, parmi lesquels, l’honorable député Oumar SY de Koumpentoum. Mais depuis le début de la campagne le torchon brûle entre les deux hommes et leurs militants. Selon le député sortant « depuis le début de la campagne, on ne m’a associé à aucune activité et c’est pourtant moi le plénipotentiaire. Ni moi, ni le député sortant Ndiolé Diouf du PS. Et plus grave, la tête de liste départementale affirme partout où il passe, que le président m’a retiré sa confiance, qu’il m’a désavoué. Des propos qui choquent mes militants à la base. Par ailleurs, il affirme que je ne lui pas remis ses fonds de campagne, ce qui est archi-faux. Il a reçu 3 millions avec décharge. Il dit qu’on n’a pas donné les fonds de campagne à la commune de Kahène, ce qui est tout aussi faux. Dans cette commune, c’est le défunt maire qui avait demandé de remettre l’argent au plénipotentiaire de BBY dans cette commune, ce qui fut fait avec décharge. Les moyens que j’ai personnellement reçus ont été distribués aux responsables qui ne sont pas maires. Depuis le début de la campagne, si je l’appelle il ne me répond pas, si je le convoque il ne vient pas; même pour le choix des membres des bureaux de vote je l’ai appelé et il n’est pas venu ». Et d’avertir « nous tenons à prendre l’opinion à témoin, nous ne ferons rien qui puisse faire perdre le chef de l’Etat à Koumpentoum, mais au rythme où vont les choses, je ne suis pas maître des actes que poseront les militants déjà frustrés. »
Nos tentatives de joindre le mis en cause n’ont malheureusement pas abouti. Cependant, nous restons à sa disposition pour prendre sa version des faits... 
Jeudi 20 Juillet 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :