#LePontDeLaHonte / INTERDICTION DE LA CARAVANE DE SENSIBILISATION PAR LE PRÉFET : "C'EST DÈJA UNE PREMIÈRE VICTOIRE", SELON LES ORGANISATEURS.


Initialement prévue ce jeudi matin, la caravane de sensibilisation que le collectif #LePontDeLaHonte comptait organiser ce jeudi n'a finalement pas eu lieu.

La manifestation, selon nos informations, a été purement et simplement interdite par le Préfet.

Ce dernier aurait même donné des instructions fermes au commandant de la brigade dans ce sens. 

Dans la foulée, la gendarmerie, nous souffle t-on sur place, a fait appel à un des coordonnateurs pour lui notifier cette interdiction.

Étant des légalistes jusqu'au bout des ongles, les organisateurs n'ont pas bronché. 
Ils ont pris la sage décision de se conformer à cette décision qui émane des autorités administratives locales.

La caravane de sensibilisation a donc été reporté à une date ultérieure.

"C'est déjà une victoire parce que, d'emblée, notre objectif était de sensibiliser toute la population de Richard-Toll. Aujourd'hui, si le représentant du Chef de l'Etat, lui-même, en est informé ; allant même jusqu'à prendre la décision d'interdir notre manifestation, nous pouvons considérer cet acte comme un premier succès dans notre combat qui ne fait que commencer", souligne un de nos interlocuteurs. 

Bref, le collectif ne compte pas s'arrêter si bon chemin. Mais alors, pas du tout.

Dans ce bras de fer avec la mairie, ces jeunes ne baissent pas la garde. 

Ils envisagent de passer via d'autres supports de communication, à savoir les réseaux et médias sociaux et même les médias tout court, pour toucher le maximum de richard-tollois dans cette étape de sensibilisation ; primordiale avant le déroulement de tout plan d'actions.

Juste à titre de rappel, des jeunes de Richard-Toll, très engagés du reste, ont mis sur pied ce collectif dénommé "Le Pont de la Honte".

Ils exigent la construction d'un nouvel ouvrage en remplacement de l'actuel "Pont Sermat" qui menace d'effondrement.

Ce regroupement est constitué de deux antennes, toutes dynamiques.  
L'une à Richard-Toll et l'une autre à Dakar.
Du moins, pour le moment !
Jeudi 25 Mai 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :