LeBron James hisse Cleveland sur le toit du monde (vidéo)

La malédiction est tombée. Cleveland est devenu champion NBA de basket pour la première fois de son histoire dimanche dans l'Oracle Arena de Oakland. Les Cavaliers sont venus s'imposer sur le parquet des champions en titre de Golden State 89-93, à l'occasion de la 7e et dernière rencontre de cette série finale. La performance est d'autant plus unique qu'aucune équipe menée 3 à 1 dans une finale n'était parvenue à renverser la situation. Ce n'est que la 19e finale sur les 70 jouées qui s'est décidée dans la 7e manche. Cleveland remporte la finale 4 victoires à 3 et obtient sa revanche sur sa défaite 4-2 subie l'an dernier contre ces mêmes Warriors.


Avec ce titre, la malédiction de la ville de Cleveland est tombée. Voilà 52 ans que la ville de l'Ohio n'avait plus remporté un titre national dans un des trois sports majeurs aux Etats-Unis (Foot US, baseball, basket). En 1964, les Browns avaient été les derniers sacrés, en football américain (NFL).

Le Kid d'Akron a réussi son pari
Ce titre des champions de la Conférence est due en grande partie à LeBron James. L'enfant du pays, meilleur joueur de basket de ces dix dernières années, était revenu dans l'Ohio il a y a deux ans, après quatre saisons à Miami (2 titres, 2 finales perdues), pour offrir le titre à Cleveland. Il a rempli sa mission au soir de sa 6e finale consécutive, du jamais vu depuis un demi-siècle.

Une remontée improbable et impensable face aux invincibles Warriors
La performance des Cleveland Cavaliers est aussi impressionnante dans la mesure où Golden State a survolé la saison régulière. Ils ont même réalisé un record historique de 73 victoires (9 défaites) qui a effacé des tablettes celui des Chicago Bulls de Michael Jordan (72-10 en 1995-96). Ce record a aussi permis aux Californiens de bénéficier de l'avantage du terrain dans le match décisif de la finale. Ils n'ont pas su en tirer profit.
Lundi 20 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :