Le vieux téléphone de Trump compromet la sécurité des Etats-Unis

Deux sénateurs américains ont réclamé des précisions sur les mesures de sécurité entourant le téléphone de Donald Trump, avertissant que le président pouvait compromettre la sécurité du pays s'il utilisait encore son vieux smartphone comme beaucoup l'affirment.


Le vieux téléphone de Trump compromet la sécurité des Etats-Unis
"Trump a-t-il reçu un smartphone sécurisé et chiffré pour son usage personnel le 20 janvier ou avant? Et si oui, est-ce qu'il l'utilise?", a demandé mardi sur Twitter le sénateur démocrate Tom Carper, en référence à la date d'investiture du nouveau président américain. 

Twitter

Tom Carper et une autre sénatrice démocrate, Claire McCaskill, avaient dès lundi rendue publique une lettre adressée à l'administration Trump et demandant des éclaircissements sur la sécurité entourant le smartphone Android du président, qui pourrait être vieux de plusieurs années et dont il se sert notamment avec avidité pour écrire et envoyer ses nombreux messages sur Twitter. 

Sécurité

"S'il est effectivement important pour le président de pouvoir communiquer par voie électronique, il est tout aussi important qu'il le fasse d'une façon sûre et qui assure la protection des archives présidentielles", écrivent-ils dans cette lettre datée du 9 février et adressée au ministre de la Défense James Mattis, ainsi qu'au secrétaire à la Sécurité intérieure John Kelly et au directeur de l'Agence nationale de sécurité (NSA), Michael Rogers.

"Risque considérable"

"Pouvoir compromettre un smartphone utilisé par un haut représentant du gouvernement, comme le président des Etats-Unis, représente un risque considérable pour la sécurité nationale", poursuivent les sénateurs. Le New York Times avait révélé en janvier que Donald Trump continuait de se servir de son vieil appareil alors même qu'il avait bien reçu un téléphone sécurisé après son investiture.
Mardi 14 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :