Le terrorisme ne peut être vaincu par la seule voie militaire (Macky Sall)


 (APS) - Le terrorisme ne peut être vaincu par une voie exclusivement militaire et sécuritaire, a affirmé le président de la République, Macky Sall, estimant qu’il faut aussi lutter « contre l’ignorance et l’exclusion sociale qui nourrissent et entretiennent ce fléau ».
 « Le combat contre le terrorisme ne peut être exclusivement militaire et sécuritaire. Il doit en même temps inclure, avec le même degré de priorité, la lutte contre l’ignorance et l’exclusion sociale qui nourrissent et entretiennent ce fléau », a déclaré le président Sall, jeudi, au siège de l’Organisation de développement et de coopération économique (OCDE), à Paris.
 Prenant part à une rencontre de haut niveau du Centre de développement de l’OCDE où il effectuait une visite officielle, le chef de l’Etat a proposé plusieurs pistes de solution, permettant de combattre ce fléau à la racine.
 « Pour tarir les sources qui alimentent le terrorisme, a dit le président Macky Sall, il faut investir dans l’éducation et la formation. Il faut investir, et surtout, dans les activités génératrices de revenus.»
« Créer les conditions d’un développement inclusif pour que la croissance ne se réduise pas en une mécanique autocentrée, sans finalité sociale et humaine" est aussi une voie à explorer, a-t-il poursuivi, plaidant en faveur d’"une croissance à visage humain ».
 D’après lui, cette croissance doit « être partagée, certes, au sein des pays, mais aussi entre eux par un commerce international plus équitable, un commerce qui mette fin aux subventions abusives et rémunèrent à leur juste valeur les matières premières ».
 « C’est ainsi que les économies des pays pourront prospérer, créer des opportunités d’emploi et offrir aux jeunes les raisons d’espérer et de gagner leur vie dans leur propre pays », a ajouté le chef de l’Etat.
 Pour lui, la paix et la sécurité sont en effet « les conditions préalables de toute performance économique devant mener à un développement durable ». D’après le président Sall, « le terrorisme est aujourd’hui devenu une menace globale, à la fois pour la sécurité humaine et pour l’économie »
 
Selon lui, « il peut suffire d’un attentat pour que des pans entiers d’une économie s’effondre ». « Que l’on pense au tourisme et au transport et aux activités connexes, génératrices d’emplois et de revenus », a-t-il déclaré.
Vendredi 3 Juin 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :