Le suspect de l’attentat de New York inculpé, Trump demande la peine de mort

L’assaillant, un Ouzbek de 29 ans, a revendiqué son appartenance au groupe djihadiste Etat islamique et s’est dit « satisfait » de son acte.


Quelques heures après l’inculpation du suspect de l’attentat de Manhattan, le président des Etats-Unis, Donald Trump, a réclamé mercredi 1er novembre sur son compte Twitter la peine de mort à son encontre.

« Le terroriste de NYC [pour New York city] était satisfait et a demandé que le drapeau de l’EI soit accroché dans sa chambre d’hôpital. Il a tué 8 personnes et en a grièvement blessé 12. IL DEVRAIT ETRE CONDAMNE A MORT ! »

M. Trump avait déjà évoqué la possibilité d’envoyer Sayfullo Saipov — un Ouzbek de 29 ans arrivé aux Etats-Unis en 2010 — à Guantanamo, la base américaine sise à Cuba qui sert de centre de détention, très controversé, d’individus accusés d’avoir participé à des entreprises djihadistes.

« Satisfait » de son acte

L’assaillant a été interpellé par les forces de l’ordre, mardi 31 octobre, après qu’il eut percuté des passants avec une camionnette de location, faisant huit morts et douze blessés. Blessé au ventre lors de son arrestation, il a été interrogé par la police sur son lit d’hôpital, où il a dit aux enquêteurs qu’il planifiait son geste depuis longtemps. Il a revendiqué son appartenance au groupe djihadiste Etat islamique (EI) et s’est dit « satisfait » de son acte. Il a même demandé à pouvoir déployer le drapeau noir de l’EI dans sa chambre d’hôpital, selon les enquêteurs.

Inspiré par de nombreuses images de propagande de l’EI trouvées dans ses deux téléphones portables, Sayfullo Saipov préparait son attaque « depuis un an environ » et s’était décidé pour une attaque au camion-bélier il y a deux mois, dit la plainte du procureur. Sayfullo Saipov dit avoir choisi le jour d’Halloween « pour être sûr qu’il y aurait beaucoup de gens dans les rues », ajoute la plainte. Il a aussi reconnu être l’auteur des écrits en arabe mentionnant l’EI trouvés à proximité du camion par les enquêteurs.
Incarcéré à New York
Si le parquet a souligné que l’enquête était encore loin d’être terminée, tous ces éléments ont permis d’inculper rapidement Sayfullo Saipov.
Il est d’ores et déjà cité pour deux chefs d’inculpation fédérale — violence et destruction de véhicules et soutien à une organisation terroriste étrangère — qui l’exposent à la prison à perpétuité. Le procureur de Manhattan, Joon Kim, a même évoqué une procédure qui permettrait de requérir la peine de mort. La Maison Blanche a jugé que le suspect pourrait être considéré comme un « combattant ennemi », ce qui permettrait potentiellement de limiter les droits de la défense.
A ce stade, la police cherche notamment à savoir comment Sayfullo Saipovt s’est radicalisé après son arrivée aux Etats-Unis, en 2010.

Sayfullo Saipov a été emmené en chaise roulante au tribunal, où les deux chefs d’accusation lui ont été signifiés mercredi soir. Il a ensuite été incarcéré dans une prison new-yorkaise, selon le bureau du procureur.
Les autorités fédérales ont fait savoir qu’elles avaient localisé un deuxième homme, âgé de 32 ans et originaire d’Ouzbékistan, pour lequel elles avaient émis un avis de recherche dans le cadre de l’enquête sur l’attentat.

 
Jeudi 2 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :