« Le référendum est l’aboutissement d’un processus entamé en mai 2013 » (MACKY SALL)

En convoquant ce lundi un Conseil des ministres, le Président Macky Sall voulait entre autres faire adopter le projet de décret relatif à la publication du projet de loi portant révision de la Constitution. Une œuvre entamée, selon lui, en mai 2013 avec la mise en place de la Commission Nationale de Réformes des Institutions (CNRI)


 « Le référendum est l’aboutissement d’un processus entamé en mai 2013 » (MACKY SALL)
Certains ont pu imaginer un report du référendum à la suite de l’annonce de la
tenue d’un Conseil des ministres en ce lundi 29 février. Il n’en est rien. Au contraire, le Président a fait adopter, par le Conseil, le projet de loi portant révision de la Constitution et le projet de décret relatif à la publication du projet de loi portant révision de la Constitution.
Dans une note qui retrace les grandes lignes de la rencontre, Macky Sall a souligné «l’impératif de sensibiliser les citoyens et les électeurs, à travers nos langues nationales sur les différents points du projet de révision de la Constitution».
«Le référendum est l’aboutissement d’un long processus, entamé au mois de mai 2013, avec la mise en place de la Commission Nationale de Réformes des Institutions (CNRI) qui, après avoir procédé à de larges consultations, inclusives et citoyennes, a remis son rapport au Président de la République qui l’avait chargé de ce travail. Ainsi, les propositions de réformes soumises au référendum par le Chef de l’Etat, sont tirées pour une très large part, des conclusions de la Commission Nationale de Réforme des Institutions.»
Ce qui le pousse à inviter l’équipe de Mahammed Dionne «à mettre en œuvre toutes les diligences requises pour un bon déroulement du scrutin sur l’ensemble du territoire national et à l’étranger», et, également, «à mener une vaste campagne nationale et internationale de communication, en vue d’une meilleure appropriation de la portée stratégique des réformes proposées, qui visent la modernisation et la stabilisation durable des institutions de la République.»
«Aussi, le Président de la République, appelle-t-il les citoyens et les forces vives de la nation à voter pour ce projet novateur et progressiste, qui va consacrer le Sénégal au rang des démocraties modèles. Il convient dès lors, d’assurer la mobilisation des électeurs et le vote massif pour le ‘’Oui’’ lors du référendum du 20 mars 2016, qui constitue un rendez-vous historique pour notre démocratie et un tournant décisif de la vie de la nation», lit-on dans le communiqué.
Mardi 1 Mars 2016
Dakaractu




1.Posté par soda madou diallo le 01/03/2016 11:07
Voter NON c'est dire NON à l'homosexualité
Voter NON c'est dire NON au wax waxati waxat Waxét
Voter NON c'est barrer la route aux nouveaux droits citoyens (avortement médicalisé, mariage pour tous,...etc)
Voter NON c'est dire NON au musellement de l'opposition
Voter NON c'est dire NON à une nouvelle forme de laïcité de type maçonnique.



Dans la même rubrique :