Le président du Burkina Faso arrêté (armée)


Le président du Burkina Faso arrêté (armée)
Des membres de la Garde présidentielle ont fait irruption aujourd'hui en plein conseil des ministres à Ouagadougou, arrêtant les ministres, le chef du gouvernement et le président de transition, Michel Kafando, a-t-on déclaré de sources militaires.
«L'ensemble du gouvernement, dont le Premier ministre, et le président, sont prisonniers d'un groupe de soldats de la garde présidentielle», a déclaré une source militaire. «Pour le moment, ils n'ont rien exigé».
Des élections présidentielles et législatives sont prévues normalement le 11 octobre au Burkina Faso, où Blaise Compaoré a été chassé du pouvoir par la pression de la rue en octobre 2014, après 27 années passées à la tête du pays.
Mercredi 16 Septembre 2015
Dakaractu




1.Posté par Mohamed le 17/09/2015 06:42
Ce qui se passe aujourd'hui au Burkina Faso donne raison, avec sept mois de retard, à Babacar Justin NDIAYE qui,
dans son "Laser du lundi" 9 février 2015, écrivait: "Dans la foulée du déboulement de Blaise COMPAORE, le sort du
RSP aurait du être scellé, non par les manifestants aux mains nues, mais par le Comité de Suivi présidé par Macky
SALL...). Si Blaise revient, c'est à désespérer de l'avenir de la démocratie aux pays des hommes intègres.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016