Le président Wade s’est entretenu lundi avec l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique


Le président Wade s’est entretenu lundi avec l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique

Le président sortant et candidat des Forces alliées pour la victoire (FAL 2012), Me Abdoulaye Wade, a reçu en audience l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Sénégal Lewis Lukens, lundi à Dakar, a annoncé son directeur de campagne, le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye.

M. Ndiaye, qui donnait une conférence de presse, n’a donné ni les raisons ni la teneur de l’entretien de Me Wade avec le diplomate américain.

Ce dernier a quitté mardi soir le ministère sénégalais des Affaires étrangères sans faire de déclaration, au sortir d’une convocation pour des commentaires sur la politique intérieure du Sénégal.

Avant sa convocation par le ministre des Affaires étrangères du Sénégal Me Madické Niang, la presse sénégalaise avait rapporté des commentaires prêtés à l’ambassadeur américain, qui corrélait la candidature du président Abdoulaye Wade à l’élection présidentielle du 26 février à des risques d’instabilité sur le pays.

‘’Il est regrettable que le président Wade ait choisi de compromettre les élections [et] de mettre en péril la sécurité du pays par son insistance à briguer un troisième mandat’’, rapporte le site d’information en ligne Ouestaf, citant M. Lukens, qui s’exprimait dans une interview accordée à des journalistes de la presse en ligne sénégalaise.
APS

Lundi 13 Février 2012




1.Posté par Saltigué le 13/02/2012 14:19
DERNIERE MINUTE
L'ancien Ministre et Président du Conseil Régional de Kédougou a quitté le PDS pour l'APR.

2.Posté par Bureau fictif le 13/02/2012 14:43
Pour lutter contre les bureaux fictifs, il faudra juste faire pression sur les observateurs du scrutin de demander au ministére chargé des elections la liste des bureaux de vote et de les certifier(Verifier si physiquement ces bureaux existent ) le cas échéant tout résultat qui sortirait d'un bureau non répertorié ne sera pas comptabiliser et le ministre chargé des élections devra donner des explications

3.Posté par BILAN DE WADE le 13/02/2012 15:57
DICTATURE, NÉPOTISME, CLIENTÉLISME POLITIQUE, ACHAT DE CONSCIENCE, CORRUPTION, MEURTRES ORGANISÉS, INSTRUMENTALISATION DE LA JUSTICE, PROMOTION DES CANCRES AU DÉTRIMENT DES PLUS MÉRITANTS, autant de maux que Wade a infligé à ce pays.
la délivrance n'est plus loin, il dégagera bientôt

4.Posté par kasi le 13/02/2012 16:57
Campagne électorale en Casamance.
Mes chers compatriotes,
Abdoulaye Wade a envoyé Madicke Niang chez Yaya Jammeh la semaine dernière pour lui signifier de retenir Salif Sadio de ne pas perturber sa campagne électorale en Casamance, chose acquise. Wade a reçu la garantie de Jammeh et Salif Sadio que rien ne lui arrivera en Casamance. Wade se rend à Ziguinchor aujourd’hui.
Souvenez vous que lors des élections en Gambie au mois de Novembre 2011, les armes se sont tus et ont repris de toute belle des la première semaine de Décembre.
Wade a convenu avec Jammeh de perturber fortement la campagne des Opposants et du M23 en Casamance quitte à y avoir morts d’hommes. Les Candidats a la présidentielle et Alioune Tine sont fortement AVERTIS de veillez sur leurs personnes. Wade et Jammeh ont prévus d’en éliminer quelques uns.
Un Haut Grade Militaire Gambien m’a chargé de vous avertir et de vous dire que Wade et Jammeh tous deux dictateurs sanguinaires sont de connivences sur tout ce qui se passe en Sénégambie et la Casamance en particulier. Cet Officier de l’armée gambienne exhorte aussi l’armée sénégalaise de faire beaucoup attention car leur missions et celles de Wade et Jammeh n’ont pas les mêmes OBJECTIVES.
Prudence est le mot d’ordre pour les Opposants dans la campagne électorale en Casamance.
Merci pour attention et surtout faire véhiculer ce message SVP.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016