DAKARACTU.COM

Le président Macky SALL érige le népotisme comme mode de gouvernance au Sénégal

Pour triompher, le mal n'a besoin que de l'inaction des de gens de bien. - Edmund Burke.


Le président Macky SALL érige le népotisme comme mode de gouvernance au Sénégal
Sevrée des moyens convenus à sa bonne marche, le Sénégal est depuis l’élection du président Macky SALL dans une tourmente totale du fait du népotisme. Jamais un chef d’Etat dans notre pays n’aura été cité dans d’inextricables affaires.
Le Sénégal souffre ainsi de la confiscation totale de tous les leviers de l’appareil d’état par une seule famille politique, aux apparences boulimiques, pithiatiques, sans que personne n’ose lever le petit doigt pour dire, non halte, stop ! Un accaparement du pouvoir par une seule caste d’incompétents bavards, stériles et incultes que leur procure leur statut qu’on a bien voulu leur donner.
Il suffit de graviter autour des cercles influents auxquels il faut faire allégeance et le tour est joué. C’est ainsi que l’Etat Sénégalais est devenu un bien privé et un business familial.
Pendant que des milliers de diplômés chômeurs se pavanent dans les rues de Dakar à longueur de journée, à la recherche du précieux sésame qu'est l'emploi, le président Macky SALL et ses alliés se mettent à distribuer des prébendes à leurs partisans qui généralement ne méritent point ces postes. Les 5000 postes promis à cette jeunesse désemparée ne sont que des leurres. Mais ils oublient que cette jeunesse consciente est loin d’être dupe.
Alors que des jeunes bardés de diplômes sont au chômage, les enfants des hauts responsables et ceux qui sont à la périphérie du pouvoir sont recrutés sans du coup férir dans de prestigieux postes. Un dilettantisme d’état ahurissant.
Mais ce n’est apparemment que la partie visible de l’iceberg dans un pays livré à une horde de responsables départis de la moindre once d’honnêteté intellectuelle.
On refuse ainsi de donner des postes à des jeunes à la compétence avérée au profit d’enfants de hauts responsables. Plusieurs enfants de hauts responsables, titulaires de diplômes bidons et douteux dont certains délivrés par des écoles privées étrangères, qui constituent leur laissez-passer, ont été recrutés alors que des jeunes issus de l’UCAD ou de l’UGB sont systématiquement écartés.
La patrie avant le parti une comédie ! La nation avant la coalition une aberration !
C’est une illusion que de croire à cette rhétorique, pitoyable, « la patrie avant le parti », pendant ce temps, on passe par derrière pour faire le contraire de ce l’on dit tout haut, en plaçant sa propre famille, ses collaborateurs immédiats, ses amis et parents d’alliances.
Là où il y a des possibilités avantageuses, on trouve ces privilégiés du système. Ainsi, le ministre-conseiller Mahmoud Saleh a  eu le loisir de placer sa fille, au niveau de l'Agence des aéroports du Sénégal (Ads). Mais il n’a fait qu’imiter Mor Ngom, le Directeur de cabinet du président Macky SALL, qui lui aussi a fait recruter sa fille au niveau de l’Apix. "C'est un service rendu à un camarade de parti qui me l'a demandé", disait Diène FarbaSarr, le directeur général de cette entité étatique, pour se justifier.
Le président Macky SALL n’a pas laissé en rade les fils de son homonyme, Macky GASSAMA qui secourait son père lorsqu’il était dans la galère. Ainsi, Aïcha GassamaTall, fille de MackyGassama, est devenu miraculeusement Agent judiciaire de l’Etat, NdeyeBintaGassama, fille de MackyGassama, conseillère spéciale de MackySall, Amadou Diop, l'époux de l’une des filles du même MackyGassama, précédemment conseiller est nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire auprès du Roi Albert II de Belgique. Mamadou Gassama, nommé président du Conseil de surveillance de l’Anamo.
La première dame Mariéme FAYE n’est pas en reste, elle qui a nommé son cousin Mor NDIAYE’’Limo’’ (ancien chauffeur de taxi à New york) au conseil économique social et environnemental. Sans oublier son frère Daouda FAYE ‘’Moulayethieuguine’’ lui aussi est nommé ministre conseiller, sa belle tante Sira DIALLO encore nommée ministre conseiller, Souleymane NDIAYE, le papa du mari de FatouBintou SECK, la petite sœur de Mariéme FAYE, est nommé aussi ministre conseiller. Et même le tailleur de Mariéme FAYE, Abdou aziz NDIAYE n’est pas en reste puisqu’il siègerait désormais au conseil économique social et environnemental. Plus grave Salioukeita l'ancien maitre d'école des enfants de Mariéme FAYE à l’école franco sénégalaise est devenu le DG de l'Agence d'Appui aux Marchands Ambulants.
Mariéme FAYE boulimique qu’elle est, a aussi nommé ses frères Mansour FAYE ‘’marco polo’’ Délégué à la solidarité nationale et Adama FAYE chargé de mission à la présidence. Sans omettre son autre cousin Pape GorguiNdong, actuel Dg de l’Ajeb.
Le clientélisme, le népotisme, en un mot, les pratiques d’un autre âge sont légion dans ce pays qui cherche fébrilement ses marques et dire que la liste est loin d’être exhaustive…
L'égalité de chance est compromise au Sénégal par conséquent l'espoir de trouver un emploi pour un citoyen honnête qui n'a pas de proches au pouvoir est totalement brisé. A tous ses jeunes chômeurs, la seule solution est de patienter jusqu’en 2017 car avec Macky SALL seul ceux qui ont des ‘’bras longs’’ ont et auront du travail. Macky SALL sache que les jeunes vous attendent au tournant !
Une situation qui explique pour beaucoup, pourquoi, au lieu d’avancer, malgré une ferme volonté de ses dirigeants, le Sénégal recule face à la forte pression népotique, exercée même par des intellectuels et des cercles de l’administration, créant un système népotisme, où les citoyens témoins quotidiens des inégalités et de l’arbitraire perdent l’espoir de voir le pays se lever et se débarrasser de ce cancer fatal.
Les Sénégalais constatent tristement que le président Macky SALL ne s’en tient encore qu’à ses objectifs personnels qu’une cohorte de responsables applaudit, l’enfonçant, chaque jour davantage, vers le précipice mortel.
Président Macky SALL saviez-vous qu’un dictateur enfin de règne, est souvent atteint d’une cécité intellectuelle et morale ; car, il n’y a que sa vérité qui compte. Les bouffons, sbires ou autres vautours, qui rodent autours de votre régime, vous font croire que vous avez tout le temps raison ; tandis que vous incarnez le mal absolu, sans le savoir.
Les artifices ne tiennent jamais !
Eternel Wadiste

Moise RAMPINO
Dakaractu2




Dimanche 9 Juin 2013
Notez


1.Posté par lamine le 09/06/2013 15:01
Moise rampino??? Tu es senegalais?? Lol senegal mo nekh d!! Tu devrais aller voir vers la guinee bissau nn?

2.Posté par loxor le 09/06/2013 19:58
goor guou bakh j’espère que t'as fais tes bagages pour Rebeuss .Attends toi à une convocation de Direction des investigations connes.Je t'aime beaucoup mais cette fois ci je me passe de commentaires car tu sais dama ndiabot machallah
Nous ne sommes plus au temps de grand père,nous sommes au temps de PAPA avec la cravache!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
bonne chance

3.Posté par coborè le 09/06/2013 21:05
parfaitement daccord MOISE ,ca sent la fin de son reigne.

4.Posté par paco le 09/06/2013 21:29
SI C'EST FAUX, IL FAUT NOUS EDIFIER.

5.Posté par Sxd le 09/06/2013 22:51
La vérité n'a ni patrie, ni couleur. Ce Rampino a montre plus de patriotisme et une meilleure connaissance de son pays, le Senegal, qu'un demeure comme toi qui perd de vue la richesse du Senegal: sa diversité.



Dans la même rubrique :