Le pouvoir se fâche contre les affiches de Rewmi: Ousmane Thiongane parle d’un acharnement


Le pouvoir se fâche contre les affiches de Rewmi: Ousmane Thiongane parle d’un acharnement
DAKARACTU.COM - Ousmane Thiongane, chargé de la communication de Rewmi, n’est pas content que le pouvoir ait détaché les affiches de son candidat. «Nous ne comprenons toujours pas pourquoi cette injonction a été donnée d’arrêter notre campagne», s’interroge Thiongane qui parle d’acharnement contre Idrissa Seck. Au-delà de cet acharnement, les rewmistes parlent également d’une agression contre la démocratie et de signe d'une panique chez les tenants du pouvoir. Rappelons que les affiches détachées étaient frappées de slogans comme : «Contre la violation de la Constitution, Debout».
Mardi 20 Décembre 2011




1.Posté par IDY012 le 20/12/2011 14:58
En tous cas, merci pour cette excellente pub faite pour le compte du Président Idrissa SECK!

Pourquoi cette peur BLEUE?

Le cursus de l'homme a en effet, de quoi empêcher de dormir tout ce conglomérat de vautours qui ont cette faculté de détecter à mille lieux, une charogne ou une proie qui est sur le point de rendre un dernier souffle.
Idrissa, c'est la constance réfléchie, méthodique et scientifique.
Idrissa, c'est la puissance du verbe kalama nassaraan ak lakku rewmi,un atout dont il est du reste envié

par les ENVIEUX écervelés, aveuglés par une haine viscérale et qui sont sourds aux bruissements annonciateurs de bonnes nouvelles en provenance du REWMI.
Idrissa, c'est l'expertise politique avéré, étant un des artisans déterminants lors de la survenue de l'alternance le 19 mars 2000, arrivé 2ème sur 15 candidats et 1er sur 14 candidats lors des dernières présidentielles en 2007 après qu'il eusse été victime du plus gigantesque et grotesque complot d'Etat sept mois auparavant.
Idrissa, c'est un programme de gouvernance incomparable et inédit car misant sur le potentiel du vecteur "jeune", intégrant l'homme dans toute sa quintessence au centre de toute décision impliquant son devenir, son avenir et son épanouissement.
Permettez moi de rappeler que nos partenaires européens aussi ne s'y sont pas trompés au cours de leur "Sharing informations" sur les préparatifs des élections en identifiant clairement le président Idrissa SECK comme celui qui donne le "la" Politique au Sénégal.

Par conséquent, tout le monde doit appuyer et s'appuyer sur Idrissa dans sa quête de compétences quelles qu'elles soient, pour faire du Sénégal un pays émergent en l'espace d'un mandat (2012-2017).

Contre la violation de la Constitution Debout.

Contre la vie chère Debout.

2.Posté par allemand le 20/12/2011 15:07
ON NE PEUT PAS ARRETER LA MER AVEC SES BRAS LE ROULEAU COMPRESSEUR A ETE MIS EN MARCHE DEPUIS FORT LONGTEMPS ET CE N'EST PAS CES TENTATIVES D'INTIMIDATIONS QUI NOUS FERONT RECULER VIVE IDRISSA SECK

3.Posté par BASTA! le 20/12/2011 15:12
C'est vous qui décidez de a constitutionnalité ou non d'une candidature à la place du CONSEIL CONSTITUTIONNEL, désigné seul juge compétent par la CONSTITUTION. C'est déjà là une violation de cette même CONSTITUTION que vous prétendez défendre! Mais non content de cela vous incitez à la violence si toutefois le CONSEIL CONSTITUTIONNEL déclarait recevable la candidature de Wade...Et vous avez le toupet de dire que vous ne voulez pas déstabiliser le pays!!! EN VÉRITÉ IDY ET SES ACOLYTES SAVENT TOUS QU'ILS NE VALENT PAS GRAND CHOSE AUX YEUX DES SÉNÉGALAIS, IL N'ONT AUCUN ÉLECTORAT EN DEHORS DE THIES DONC LE SEUL MOYEN QU'IL LEUR RESTE C'EST DE PLONGER LE PAYS DANS UN CHAOS QU'ILS COMPTENT METTRE à PROFIT POUR ACCÉDER ILLÉGITIMEMENT AU POUVOIR ET ÇA LES SÉNÉGALAIS NE L'ACCEPTERONT PAS!!!

4.Posté par big boss le 20/12/2011 15:15
vive le president IDY



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016