Le poète ghanéen Kofi Awoonor tué dans l'attaque du centre commercial de Nairobi


Le poète ghanéen Kofi Awoonor tué dans l'attaque du centre commercial de Nairobi
Le poète et homme d'Etat ghanéen Kofi Awoonor a été tué dans l'attaque samedi du centre commercial de Nairobi au Kenya par un commando islamiste, a annoncé dimanche le président ghanéen.

Je suis choqué d'apprendre la mort de Kofi Awoonor dans l'attaque terroriste du centre commercial de Nairobi. Quel triste coup du destin, a déclaré le président John Dramani Mahama dans un communiqué.

L'attaque a fait au moins 59 morts et 175 blessés, selon un dernier bilan provisoire, alors que la confrontation se poursuivait dimanche matin avec le commando islamiste toujours retranché dans le centre commercial de Westgate.

Kofi Awoonor, âgé de 78 ans, a été tué alors qu'il faisait du shopping avec son fils dans le centre, a précisé le secrétaire d'Etat à l'Information ghanéen Felix Kwakye Ofosu. Le fils a été blessé mais n'est plus à l'hôpital.

Kofi Awoonor était renommé pour sa poésie inspirée par la tradition orale du peuple Ewe, auquel il appartenait. Ses meilleurs ouvrages ont été publiés au Ghana dans les années qui ont suivi l'indépendance, notamment Redécouverte et autres poèmes, sorti en 1964.

Proche du premier président ghanéen Kwame Nkrumah, il avait dû partir en exil après le coup d'Etat qui l'avait renversé.

Kofi Awoonor avait pris des responsabilités politiques à partir des années 1990, devenant ambassadeur du Ghana aux Nations Unies, de 1990 à 1994, sous la présidence de Jerry Rawlings. Puis il avait été président du Conseil d'Etat sous le président John Atta Mills.
Dimanche 22 Septembre 2013
AFP




1.Posté par Badiane le 24/09/2013 13:14
Les “Islamo- terroristes” viennent de s’illustrer avec le carnage perpetre Samedi au Wesgate Mall. Rien de surprenant, diront certains, tellement ces dechets humains nous ont habitué a leur exercice favori.
Les images diffusees par certains medias choquent la conscience de tous ceux-la qui sont epris de paix et de justice. Cependant, l’autre fait choquant , c’est l’hypocrisie etalee par une certaine presse ainsi que les “Mollah” Senegalais toujours prompts a vociferer dans les medias en faveur d’une pretendue cause Islamique. Jusqu’au moment ou ces lignes sont redigees, aucune organization Islamique, aucune organization civile de defense des droits de l’homme n’a encore denonce cette barbarie. Pourtant, il aurait fallu que des individus isoles abattent deux ou trois musulmans Africains dans les rues de Paris, de Rome ou de Berlin pour que ces hypocrites rivalisent de communique de condamnation, de marches de protestation et autres gesticulations insipides. Que nenni! Ces gesticulations n’ont d’autre but que de se faire distinguer par leurs bailleurs. Pourtant, rien ne devrait justifier ce silence puisque l’Islam dont ils se reclament est une religion de paix et de tolerance.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016