Le père de Ndiaga Diop retrace la fin de son après-midi du 22 décembre. (VIDEO)


DAKARACTU.COM  "Je ne souhaite la mort à personne, mais je prie pour que ce corps que je suis appelé à identifier ne soit pas celui de mon fils." Ces mots sont du père de Ndiaga Diop, sur le chemin de la morgue de l'hôpital de Fann. Une fois devant le fait accompli, le père du jeune homme raconte: "Quand je l'ai vu, je ne pouvais plus me retenir. J'ai eu mal, très mal, mais j'ai continué à évoquer le nom d'Allah." Le père de Ndiaga déclare que son fils aîné était un innocent et qu'il a été abusé pour être mêlé à cette affaire qui lui a coûté la vie.
Samedi 24 Décembre 2011




1.Posté par yakh boureuy le 24/12/2011 15:46
IAZ NE DOIT PAS TUER DIOP

Sur la nouvelle video de TFM on voit a 2:03 que c'est Diaz lui même qui declenche l'affrontement en tirant sur la foule et tout au long de la video il est poussé et encouragé par ses acolytes à faire plus de victimes. Quel politicien au Senegal ne s'est jamais retrouvé dans une situation pareille?? Diouf, Wade, Tanor, Bathily, Dansokho...se sont tous retrouvés un jour devant des nervis et aucun de ces politiciens n'a eu à commettre un meurtre.
Diaz a voulu coute que coute tuer un des ces adversaires pour se faire passer pour un heros. Diaz est le Farba Senghor du PS, sinon meme pire. Diaz n'est devenu maire que par la violence et il espere etre ministre aussi par la violence. Le grand responsable ici c'est Tanor Dieng qui a permis a un vaurien qui n'a aucune competence, apart la violence d'etre maire, alors qu'il regorge de cadres 1000 fois plus competents au parti socialiste.Sauf que Tanor à défaut d'avoir des niénios comme lui choisit des chrétiens ou des métèques comme diaz
Diaz ce esclave portuguee n'a rien de sénégalais, ni physiquement, ni moralement, car on a vu un Diaz souriant et rigolant tout juste apres avoir tiré dans la nuque d'un citoyen senegalais Ndiaga Diop et 24h apres son forfait Diaz en jubilait encore.Surement il venait de terminer de deguster ses cotelettes de "mbaam khoukh" et de boire son bino berdé et de forniquer avec son nékkalé comme tout esclave portuguees
On à beau etre contre Wade, defendre Diaz est un acte de trahison envers le Senegal et legitimer le meurtre.
Diaz ne doit pas tuer Diop

2.Posté par yakh boureuy le 24/12/2011 15:46
IAZ NE DOIT PAS TUER DIOP

Sur la nouvelle video de TFM on voit a 2:03 que c'est Diaz lui même qui declenche l'affrontement en tirant sur la foule et tout au long de la video il est poussé et encouragé par ses acolytes à faire plus de victimes. Quel politicien au Senegal ne s'est jamais retrouvé dans une situation pareille?? Diouf, Wade, Tanor, Bathily, Dansokho...se sont tous retrouvés un jour devant des nervis et aucun de ces politiciens n'a eu à commettre un meurtre.
Diaz a voulu coute que coute tuer un des ces adversaires pour se faire passer pour un heros. Diaz est le Farba Senghor du PS, sinon meme pire. Diaz n'est devenu maire que par la violence et il espere etre ministre aussi par la violence. Le grand responsable ici c'est Tanor Dieng qui a permis a un vaurien qui n'a aucune competence, apart la violence d'etre maire, alors qu'il regorge de cadres 1000 fois plus competents au parti socialiste.Sauf que Tanor à défaut d'avoir des niénios comme lui choisit des chrétiens ou des métèques comme diaz
Diaz ce esclave portuguee n'a rien de sénégalais, ni physiquement, ni moralement, car on a vu un Diaz souriant et rigolant tout juste apres avoir tiré dans la nuque d'un citoyen senegalais Ndiaga Diop et 24h apres son forfait Diaz en jubilait encore.Surement il venait de terminer de deguster ses cotelettes de "mbaam khoukh" et de boire son bino berdé et de forniquer avec son nékkalé comme tout esclave portuguees
On à beau etre contre Wade, defendre Diaz est un acte de trahison envers le Senegal et legitimer le meurtre.
Diaz ne doit pas tuer Diop

3.Posté par Chrétien et fier le 24/12/2011 19:17
Yakh boureuil, tu n'es qu'un idiot , un jaloux et un attardé mental. Les plus grands buveurs de vin de ce pays sont des musulmans. Nous éduquons nos enfants dans la dignité quelque soit notre statut économique. Tu ne verras jamais un des nôtres parmi ces nervis prêts à vendre leur âme au diable pour 15.000F ou 25.000F. Quant à Barthélémy Diaz, il est né dans l'argent et il était tranquillement dans sa mairie entrain de travailler. Si e Diop n'avait fait des km pour aller chez Diaz, il serait toujours parmi nous.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016