Le pape appelle à une solution politique en Syrie

Le pape François a dénoncé dimanche dans son premier message pascal "le sang versé" en Syrie et en Afrique, et fustigé "la traite des personnes, esclavage le plus répandu du XXIè siècle", tout en se disant convaincu que "la miséricorde" vainc le mal et "redonne vie aux ossements desséchés".


Le pape appelle à une solution politique en Syrie
S'exprimant devant plus de 200.000 fidèles massés sur la place Saint-Pierre et la via della Conciliazione, le pape argentin a d'abord souligné avec chaleur la "grande joie" de la Résurrection: "Je voudrais qu'elle arrive dans chaque maison, dans chaque famille, spécialement là où il y a le plus de souffrance, dans les hôpitaux, dans les prisons". 
 
"Que de déserts aujourd'hui encore l'être humain doit traverser (...), quand manque la conscience d'être gardien de tout ce que le Créateur nous a donné et nous donne", a-t-il constaté.  "Mais la miséricorde de Dieu peut faire fleurir aussi la terre la plus aride, peut redonner vie aux ossements desséchés", a-t-il ensuite martelé. Le pape s'est exprimé pour la première fois sur le conflit syrien: "Que de sang a été versé! Et que de souffrances devront encore être infligées avant qu'on réussisse à trouver une solution politique à la crise?", s'est-il demandé. "Paix pour la Syrie bien-aimée, pour sa population blessée par le conflit et pour les nombreux réfugiés qui attendent aide et consolation". 
 
Otages de terroristes
Il a aussi prié pour la paix en Irak, et cité en toute première de ses intentions "la route de la concorde" que doivent emprunter Palestiniens et Israéliens "pour mettre fin à un conflit qui dure désormais depuis trop de temps". Passant à l'Afrique, il a évoqué le Mali, pour qu'il retrouve "unité et stabilité", la République démocratique du Congo et la République Centrafricaine "où nombreux sont ceux qui sont contraints de quitter leur maison et de vivre dans la peur". François a particulièrement dénoncé les "nombreux otages" aux mains de "groupes terroristes" au Nigeria, lançant un appel pour les "enfants", qui concerne autre autres une famille française enlevée. 
 
Réconciliation
La famille française Moulin-Fournier, avec quatre enfants de 5 à 12 ans, a été enlevée le 19 février au nord-Cameroun et emmenée au Nigeria. Des ravisseurs se réclament du groupe islamiste Boko Haram ont affirmé les retenir en otages. Jorge Bergoglio a aussi plaidé pour la "paix en Asie, surtout dans la péninsule coréenne, pour qu'y soient surmontées les divergences". "Que mûrisse un esprit renouvelé de réconciliation!", a-t-il ajouté, alors que de graves tensions opposent la Corée du Nord et la Corée du Sud.  A la fin de son message, le pape a élevé la voix pour dénoncer "la traite des personnes", qui est "l'esclavage le plus répandu du XXIe siècle". 
 
"Paix au monde, encore si divisé par l'avidité de ceux qui cherchent des gains faciles", a supplié le nouveau pape argentin élu le 13 mars.  Sans évoquer une seule fois son continent d'origine, l'Amérique latine, François a fustigé "la violence liée au trafic de drogue et l'exploitation inéquitable des ressources naturelles", rappelant un de ses leitmotivs: "que Jésus fasse de nous des gardiens responsables de la Création".

7sur7




Dimanche 31 Mars 2013
Notez


Dans la même rubrique :