Le mariage d'Aliou Sow et de Marie Lô décrit par un invité (Par Cheikh Yérim Seck)

DAKARACTU.COM Un des invités au mariage d'Aliou Sow et de Marie Lô a accepté de se muer en reporter de dakaractu pour nous raconter ce qu'il a vu, entendu, senti...


Le mariage d'Aliou Sow et de Marie Lô décrit par un invité (Par Cheikh Yérim Seck)
DAKARACTU.COM  C’est dans la plus grande discrétion et la sobriété que le mariage de
l’ancien ministre Aliou Sow et de Marie Lô a été célébré. Seuls
quelques proches, dont Abdou Khaffor Touré, Abdoulaye Ndao, Amadou
Diaw, Mara… ont été conviés. A côté de quelques figures de
l’establishement libéral, notamment Abdou Fall, Doudou Wade, et bien
sûr des guides religieux.
Un mariage plein de symbole et de signes qui rassurent sur la
délicate mission de Marie Lô : assécher les larmes de Aliou Sow et de
ses amis.

En fait, l’ancien ministre a vécu une
déchirure sentimentale profonde dont seuls ses proches ont pu mesurer
l’ampleur. En digne soldat, il avait juré de ne point transgresser les
codes d’honneur, certes non écrits, mais qui s’imposent à
tout gentleman. Autrement dit, vivre dignement cette épreuve avec foi
et retenue. Le contexte de la perte du pouvoir en aura rajouté une
couche dans le drame sentimental qu’il vivait. Certaines
douleurs sont muettes. Dr Sow, comme l’appellent ses étudiants (il est
enseignant à l’université) a trouvé refuge dans les copies à corriger
et dans la présence de ses amis de tous les jours. C’est d’ailleurs
dans ces circonstances qu’il fit la connaissance de la fille du
musicien Ismaila Lo. Celle-ci, comme une bougie allumée dans la
pénombre, fera renaître l’espoir. En effet, hier, tous les témoignages
ont convergé vers une certitude : élevée dans l’humilité, la foi et la
simplicité, Marie Lô, fille chérie de son papa, a été décrite comme
une personne généreuse, vertueuse et éloignée des paillettes et autres
strass qui attirent comme de l’aimant beaucoup de filles de sa
génération. D’ailleurs, le fait qu’elle accepte de partager sa vie
avec Dr Sow, déchu de son portefeuille de ministre, est un signe. Les
fines gouttes d’eau qui tombaient hier, à l’occasion de la célébration
du mariage, symbolisaient, selon les anciens et les guides religieux
présents, la bénédiction divine. C’est donc cette ambiance que notre
reporter d'un jour a approché Aliou Sow pour recueillir à chaud ses sentiments. «
Aujourd’hui, je ne fais que constater mon bonheur et l’amitié
renouvelée de mes proches, ce qui ne m’a jamais fait défaut. Je ne
fais que constater. C’est tout », a-t-il lâché. Avant d'ajouter, devant l'insistance de notre homme: «
Attendez que je fasse d’abord la passation de service avec son père !
». Ce qui a fait tordre de rire toute l’assistance.
Dakar actu




Lundi 3 Septembre 2012
Notez


1.Posté par falilou gueye le 08/09/2012 15:23
heureux menage et pour l eternite



Dans la même rubrique :