Le magistère de la parole (Pr Hamidou Dia)


Si le développement se mesurait à l’aune de la parole – souvent futile -  notre pays serait la 1ere  puissance mondiale de la Parole. L’exercice de la démocratie ne saurait se réduire à des polémiques vaines, puisque si  le débat contradictoire est son principe, sa finalité est le Consensus. Cette finalité ne vient pas de Périclès mais est inscrite dans nos traditions et notre culture insuffisamment connues est exploitées. Tous les patriotes devraient s’inspirer de cela : quelle est ma part de responsabilité dans la bonne marche de mon pays en termes certes de critiques nécessaires mais aussi de propositions constructions. La Démocratie n’est pas une activité ludique ou chacun dit ce qu’il veut, mais avant tout l’exercice d’une responsabilité, en bannissant de son espace injures, insultes, offenses ou mépris.
Pour ce qui concerne la réduction du mandat, les gens devraient prendre garde qu’il y a d’une part la parole du candidat et d’autre part celle de la Constitution qui devrait normalement prévaloir. Macky  a promis de réduire son mandat de 7 à 5 ans alors que le peuple lui a donné un mandat de 7 ans. Il ne s’agit pas de revenir sur la parole donnée d’un homme connu pour son sérieux, sa probité et pétri des valeurs conformes à la sagesse de ses origines. Cette parole donnée seul le Conseil Constitutionnel ou l’Assemblée Nationale peut l’en délier. Ou un référendum qui me paraît cher.  Donc, attendons en toute sérénité. 2017 ou 2019 ce ne serait pas la fin du monde.
Ce qui importe c’est le travail considérable déjà abattu, informé par une Vision et un plan pour l’émergence du Sénégal : PSE. Emergence à laquelle chacun a le devoir d’apporter sa pierre ; souhaiter l’échec du Président de la République, c’est souhaiter l’échec du Sénégal. Que l’opposition s’oppose de manière responsable, que le Gouvernement travaille dans l’efficacité, c’est la seule chose souhaitable. L’opposition veut le pouvoir, le pouvoir veut le conserver : nous le savions depuis Machiavel et même avant.
Quant au camp du président, qu’il se rassemble sans parcimonie, qu’il accueille tous les gens de bonne volonté  qui veulent participer à cette belle aventure, en se massifiant –il en a pris le chemin- ce qui est une bonne chose. Sans parcimonie, ai-je dit, car il n’y a pas d’anciens combattants, ni de vétérans, malgré leur mérite. Pour qu’il y ait d’anciens combattants  il faut que le combat ait cessé : il vient seulement de commencer depuis l’accession du Président au pouvoir.
Le Sénégal  est un petit pays que nous avons en partage, pays qui a une aura internationale que nous ne devons pas obscurcir : sa construction est notre œuvre commune.
Les présidents Senghor, Diouf, Abdoulaye Wade ont chacun apporté sa pierre, le Président Macky Sall est entrain d’apporter sa pierre avec courage et détermination, ses successeurs continueront l’œuvre avec l’aide de Dieu.
 
Pr. Hamidou Dia
Mardi 5 Janvier 2016
Dakaractu




1.Posté par welainde le 05/01/2016 11:51
Quand le président disait qu'il va réduire son mandat de 7 à 5 ans, les esprits alertes devraient vérifier et voir qu'en dit la Constitution.Mais au lieu de cela ils ont pris la parole de Macky Sall comme étant au dessus de la Constitution.La réduction se fera si et seulement si elle est conforme aux régles constitutionnelles.Nous attendons l'avis du Conseil Constitutionnel.Le président Macky Sall défie le temps et ses adversaires en prouvant qu'on peut bien faire quelque chose en 5 ans en imprimant une marche forcée.Faites le Bilan.Le président Macky Sall a mis au défi ses adversaires au débat économique.On ne voit personne dans l'Aréne Economique.Aujourd'hui l'opposition n'est constituée d'individus, qui, à la place de leur cerveau, il n'y a que de la morve.Aujourd'hui ce sont les Ingénieurs qui sont sur le terrain et leurs équipes, du chef jusqu'au planton qui font un travail remarquable.Nous croyons au GENIE SENEGALAIS.Les partisans du moins effort et de la grande gueule peuvent continuer à jaser, ils ne pourront pas freiner la Longue Marche du Sénégal vers l'Emergence.Avoir une Coalition regroupant les Partis et les Personnalités les plus significatifs du pays on doit reussir et on réussit.Le Sénégal doit mettre en place des infrastructures Routiéres, Scolaires, Sanitaires, Urbaines ainsi que le Developpement de l'Agriculture et Associés pour s'assurer des Ressources Financiéres et Humaines Renouvelables.C'est le YOONU YOKKUTE.

2.Posté par DAN le 05/01/2016 12:04
Encore un membre de la tribus vient au secours! Helas il ne pourra pas s'en dédire il faut qu'il se fasse; il faut aller dans le sens de le lui faire comprendre au lieu de faire de la diversion,

3.Posté par lux le 05/01/2016 15:53
ha oui quelle lucidité. j'aime ce genre de commentaire

4.Posté par NON AU SECTARISME le 05/01/2016 16:01
" la sagesse de ses origines "

C'est quoi ce lyrisme raciste et ethniciste ?
Il me semble lire Peuls devenu Foulbés dans un autre site.

Quelles origines, en ce Sénégal, englobent de la sagesse et quelles autres non ?

Soyons lucides, respectueux de TOUT le peuple Sénégalais, et pas seulement d'une autre.
C'est la porte ouverte à la rwandardisation de notre pays.

5.Posté par Lamine Sow le 05/01/2016 16:21
L'essentiel est dit. Au plan dynamique, on se rend compte que diminuer un mandat est tout aussi difficile que de l'augmenter du fait du fond et de la forme juridique, le voeu du Président demeure intact, un voeu qui a grandi la démocratie sénégalaise, C'est l'essentiel. Pour notre démocratie que cela se fasse ou pas, l'histoire démocratique le retiendra comme tel. Vive la démocratie sénégalaise!



Dans la même rubrique :