Le document de la commission de revue du code électoral remis au ministre de l’interieur : l’opposition dénonce un rapport non consensuel


Le document  de la commission de revue du code électoral remis au ministre de l’interieur : l’opposition dénonce un rapport non consensuel
L’opposition n’est pas satisfaite du rapport de la revue du code électoral remis hier au ministre de l’Intérieur. Déthié Fall et ses camarades dénoncent le comportement d'Abdoulaye Daouda Diallo qui n’a pas voulu ouvrir le débat lors de la remise du document. Selon le numéro 2 du Rewmi, c’est un comportement particulièrement craintif pour quelqu’un qui veut rassurer. «Sa personne constitue le premier élément à problème dans le processus électoral. Son départ n’est plus une demande de l’opposition, mais une demande sociale. C’est quelqu’un qui a montré ses limites objectives, il n’est pas capable d’organiser une élection transparente dans ce pays. Ce qui s’est passé aujourd’hui le prouve à suffisance pour ceux qui en doutaient», peste Déthié Fall qui relève des désaccords majeurs concernant des points essentiels. Entre autres, il s’agit selon lui, de la confirmation et de la radiation d’électeurs non votants, et de l’augmentation du nombre de députés à l’Assemblée  nationale de 150 à 160  pour la diaspora.
«Ce quota doit être tiré du nombre de 150 déjà existants, car les populations s’interrogent sur l’utilité des députés de la  diaspora. Il est important d’instaurer le bulletin unique pour des raisons économiques au lieu de deux bulletins par candidat», clame le rewmiste qui déplore le mode de scrutin, aux législatives, avec un seul tour à la place d’un scrutin majoritaire à deux tours. Compte tenu de tout cela, Déthié Fall pense que Abdoulaye Daouda Diallo doit cesser de gérer le plus rapidement possible le processus électoral.
A propos de la répression de la marche de l’opposition tenue le 14 octobre dernier, Déthié Fall fulmine : «au lieu d’encadrer la marche,  ils nous ont gazé, ne voulant pas écouter ce que nous avions à dire. Ils n’ont qu’à se réapprovisionner en gaz lacrymogènes car ce que Macky Sall candidat avait refusé, nous n’allons pas l’accepter aujourd’hui».
Vendredi 21 Octobre 2016
Dakaractu




1.Posté par Leuz le 21/10/2016 15:12
Oulimata quittes Rewmi si tu veux réussir dans la politique. Ce parti n'a aucun avenir toi aussi!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :