Le document de la Cedeao qui garantissait des droits à Karim et Compagnie.


Le document de la Cedeao qui garantissait des droits à Karim et Compagnie.
Dakaractu est en mesure de montrer le document par lequel la Cour de Justice de la Cedeao, par la plume de son président de Commission, Kadré Ouédraogo, confirmait aux hommes poursuivis par le pouvoir dans la traque des biens mal acquis, qu’elle avait demandé aux autorités sénégalaises de respecter de façon intégrale l’arrêt du 22 février 2013.

La Cour de Justice de la Cedeao demandait aussi au Sénégal de respecter ses engagements internationaux.

Pour rappel, cet arrêt demandait aux autorités sénégalaises de respecter la libre circulation des personnes mises en cause et leur comparution en Haute Cour de Justice de Karim Wade, Ousmane Ngom, Samuel Sarr, Madické Niang, Abdoulaye Baldé et Oumar Sarr. C’est pour ces raisons que le dernier jugement de la Cour de Justice de la Cedeao a des allures de jugement de Salomon.
Jeudi 25 Juillet 2013




1.Posté par marieme le 25/07/2013 04:28
C''est grave!!!!! Ce gouvernement n'a jamais parlé de ça. nous sommes dirrigés par des menteurs et qui ne s'arreteront devant rien pour faire couler les gens
Dakaractu, mefiez vous, ils sont capables de vous faire la meme chose que walf. en tout cas bravo!!!!!!!

2.Posté par ngorsarr le 25/07/2013 05:56
eh bien alors ca explique tout.
si ce sont des charlatans/politiciens crees par des putchistes incultes et ignorants qui disent le droit communautaire, l afrique de l ouest est foutue.
cet homme (desire ouedraogo....qui peut encore se prenommer desire en ce 21 siecle?) et son souteneur le dictateur burkinabe n ont rien a dire sur le senegal. j ai beaucoup de respect pour le peuple burkinabe mais ces deux rigolos sont des sawass. nous ne prenons pas de lecons d un dictateur.
on comprend maintenant que cette cour, corrompue par laye wade, tente de d aider des criminels endurcis a echapper a la justice. fuck compaore. occupe toi d enculerceux de tes compatriotes qui l acceptent ( desire ....) et fous nous la paix.

3.Posté par Un passant le 25/07/2013 07:47
Ce courrier est juste un accusé de réception sans plus.

4.Posté par AS le 25/07/2013 11:34
C’est vraiment ridicule et nul depuis le22 mars vous aviez c document et pourquoi ne l’aviez-vous pas publié. Donc vous êtes conscient que le CEDAO n’est pas de votre côté et vous jouez la conscience avec des sénégalais.
Trouver des arguments ou des preuves palpable pour vous défendre.
Merci

5.Posté par AS le 25/07/2013 11:36
C’est vraiment ridicule et nul depuis le22 mars vous aviez c document et pourquoi ne l’aviez-vous pas publié. Donc vous êtes conscient que le CEDAO n’est pas de votre côté et vous jouez la conscience avec des sénégalais.
Trouver des arguments ou des preuves palpable pour vous défendre.
Merci

6.Posté par deçu2012 le 25/07/2013 16:29
mais rien n'est dit dans ce document, M. Ouedraogo n'a fait que rappeler des principes sans plus, il n'est nullement dit que l'Etat sénégalais a bafoué les droits de qui que ce soit....

7.Posté par Mame FALL le 26/07/2013 00:29
Cette cour a ressucité Ponce Pilate.

8.Posté par professeur le 26/07/2013 10:48
Cette lettre n'a aucune valeur normative, aucune.
Ce monsieur écrit en son nom, alors que la justice n'est pas une affaire d'individualité.
C'est donc un non événement.
Ce qui ne change rien sur une chose: les autorités sénégalaises sont non seulement nulles, mais je suis surpris que de toutes les personnes qui gravittent au tour de ce yambar, personne n'est capable de lui expliquer les régles juridiques de base



Dans la même rubrique :
Souvenir PA DIENG 1 AN

Souvenir PA DIENG 1 AN - 25/04/2017