Le discours de Wade a-t-il été durci par les ultras de son camp ? (le commentaire du jour de Cheikh Yérim Seck)


Le discours de Wade a-t-il été durci par les ultras de son camp ? (le commentaire du jour de Cheikh Yérim Seck)
DAKARACTU.COM Les déceptions liées au discours de fin d’année du chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, ont été nombreuses. Beaucoup s’attendaient à ce qu’il fasse baisser la pression qui étouffe le climat politique sénégalais ces dernières semaines. Or, il semble, selon certaines de nos sources, que le président de la République avait déjà exécuté une première mouture de son discours la veille du jour de l’an, dans lequel il laissait ouverte la possibilité de réfléchir, en cas de risques graves de périls sur la paix civile, à sa décision de se présenter ou non. La frange des ultras de son entourage est revenue à la charge pour qu’il maintienne sa radicalité de ton et de projets politiques concernant sa candidature. Ce qui nous a valu cette répétition d’enregistrements qui a rendu son allocution si fastidieuse, si décousue et si tardive. Cela nous laisse croire qu’il y a le camp de jusqu’au-boutistes de la candidature de Wade et le camp de ceux qui pensent que s’arcbouter sur cette validité ne justifie pas de mettre la paix civile en jeu. Comment va finir le bras de fer qui oppose ces deux factions ? On nous a souvent fait comprendre que Wade était pris en otage par ceux-là mêmes qui disent ouvertement que s’il ne gagne pas les élections présidentielle et législative, nombreux sont ceux des libéraux qui iront en prison. Il y aussi ceux qui pensent au sein du parti qu’il faut laisser le choix aux citoyens de faire jouer la respiration démocratique, et faire confiance à ceux qui succèderont à Wade, quant à la continuité de notre administration et de notre Etat. Abdoulaye Wade ne serait-il plus maître de ses décisions concernant son avenir politique et présidentiel ? Est-il otage des faucons du palais qui jouent leur survie politique dans ce scrutin à venir ? Les prochains jours nous édifieront.
Lundi 2 Janvier 2012




1.Posté par kolsen le 02/01/2012 10:01
C'est les meme prémices de la perte de Gbagbo pour le pouvoir.quand les blé goudé,simone gbagbo ,affi guessan avec arrogance poussé Gbagbo à l'extrémisme.
E Gbagbo disait a ses généraux si je tombe vous tomber.A sa chute ses généraux son toujiours la en tete mangou pour la continuité de l'état sans etre inquieter.
Donc il faut faire bouger les lignes au PDS car Wade ne mérite pas ce que l'on fait de lui .respect aux vieillards

2.Posté par Indignatos le 02/01/2012 10:04
Aucun faucon au palais.Tous les dictateurs s'organisent ainsi des fuites pour laisser croire qu'ils sont manipules par tel ou tel.
Il y a en fait une dame qui s'illusionne,Mme Wade, qui veut porter son fils au pouvoir,
un fils qui est un abruti, incapable de quoi que ce soit,sinon piller nos maigres ressources,Karim Wade,
Un fou,vieux et malade, notre pauvre President,otage de Mme Wade et de son fils.
Les soi-disant faucons hument la direction du vent et suivent.ils seraient des colombes si Mme Wade et son fils changeaient de projet.

De Grace, a part Iba Der Thiam, mr ado gnou doy ou wade m'est allergique,pouvez vous me citer un grand intellectuel
de référence Thuriféraire de Wade.

3.Posté par TISSALY KAMOU le 02/01/2012 12:07
Nous savons tous que dans toutes les grandes instances de décision, il y a toujours des FAUCONS d'un côté et des COLOMBES de l'autre. Mais pour ce qui est de notre grabataire obstiné, il faut reconnaître qu'il a un penchant naturel voire ludique pour les faucons. Quant bien même il en serait ainsi, cela ne l'éxonère pas des châtiements qu'il doit recevoir de la justice POPULAIRE. Point des faucons ni de l'entourage mauvais conseillers à Iba Der ou Sérigne Mbacké Ndiaye plus visible que son mentor Abdérahim, avec son hypothétique brevet élémentaire ! C'est bien le Nonagenaire qui les a choisis en fonction d'objectifs précis. Très. N'en déplaise à cet autre boy scout de Malaw Sow qui considère que le nonagénaire est né en 1926. Qu'il aille lui demander de fêter son anniversaire ! Bref, HALTE AU VIOL ET DEBOUT

4.Posté par bete journaliste le 02/01/2012 14:43
Arretez ce cinema de déculpabiliser wade de ces crimes. Il sais très bien ce qu'il veut faire : détruire le pays. Personne ne le pousse a faire. Et s'il n'est pas conscient de ce qu'il fais, ou ses actes montrent qu'il n'est pas conscient, qu'il quitte et nous laisse en paix rek.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016