Le deuxième tour est ’’une perte de temps et d’argent’’, selon Me Wade


Le deuxième tour est ’’une perte de temps et d’argent’’, selon Me Wade
Abdoulaye Wade, candidat des Forces alliées pour la victoire (FAL 2012) a dit, mercredi, qu’il souhaite remporter l’élection présidentielle du 26 février prochain dès le premier tour pour ne pas faire ‘’perdre du temps et de l’argent’’ au Sénégal.

Me Wade a souligné que ‘’le deuxième tour est une occasion pour les souteneurs de faire du chantage’’.

‘’Je veux que vous priez pour moi pour que je gagne l’élection présidentielle dès le premier tour, parce qu’une élection à deux tours, c’est une perte de temps et d’argent’’, a dit le candidat Abdoulaye Wade lors de son entrevue avec le Khalife générale de Ndiassane, Elhadji Mame Bouh Kounta.

‘’Le deuxième tour est une occasion pour les souteneurs de monnayer leur support, certains voulant des postes de ministres alors que d’autres vont demander autre chose’’, a dit Abdoulaye Wade.

Il a demandé à cette famille religieuse de la ville de Thiès de prier pour qu’il remporte la bataille électorale, dès le 26 février prochain afin qu’il ‘’puisse tout de suite se remettre au travail’’.

Chez le Khalife général des Baye-Fall au quartier Medina Fall, Wade a réitéré le même souhait.
Mercredi 8 Février 2012
APS




1.Posté par Emigré le 09/02/2012 08:17
Une declaraton de ce genre, prouve que l'auteur a perdu la raison . Si cela s'appliquait en 2000, aujourd'hui , Diouf serait est le plan de reajustement structurel aurait muri , pour nous projeter en avant . C'es ecoeurant de se retrouver avec quelqu'un qui résonne de cette façon , et qui laisse sa propre famille et celle liberale , faire ce qu'ils veulent en toute impunité . Cela doit cesser au soir du 26 fevrier. Tous les moyens sont bon pour y arriver , sont les bienvenus ,car nous sommes en légitime défense, face à des bandits armés jusqu'aux dents.

2.Posté par DIAMOZART le 09/02/2012 08:48
roposition d’un pacte républicain pour barrer la route à un troisième mandat d’Abdoulaye Wade



Idrissa Seck disait : « Chacun de nous a fait un programme qui touche tous les domaines, mais rien ne peut se faire sans le respect de la Constitution »

Dans la suite logique à cette phrase l’opposition devrait s’unir pour battre campagne en bloc avec, le mouvement Y’en a marre et le M23 ainsi que les trois candidats dont la candidature a été rejetée.
Préalablement, l’opposition devra signer un Pacte Républicain avec comme personnes morales garantes Amadou Mactar MBow et Alioune Tine.
Ce Pacte Républicain prévoira entre autre :
- La démission du futur président élu au bout d’un an pour l’organisation de nouvelles élections ;
- La rédaction d’une nouvelle constitution
- Une campagne unitaire opposition, M23 et Y’en a marre pour les élections actuelles ;
- L’appel massif aux votes des électeurs inscrits ;
- La participation active de tous à la campagne du second tour 2012
- La mise en place d’un parlement de transition.
- La répartition des postes du gouvernement entre les signataires pendant la période de transition.
- La mise en phase d’un QG unitaire de surveillance des élections.
La mise en place d’un tel pacte et sa mise en application loin de toute rêverie, est possible si l’opposition fait preuve de patriotisme, de pragmatisme, de réactivité et de dynamisme.


Vive le Sénégal



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016