Le communiqué du Conseil des ministres


Le communiqué du Conseil des ministres
Le Conseil des Ministres s’est réuni le jeudi 27 Octobre 2011, à partir de 10 heures, au Palais de la République, sous la présidence de Son Excellence, Maître Abdoulaye WADE, Président de la République.

Le Chef de l’Etat a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées à :

 S.E.M Jorge TOLEDO ALBINANA, Ambassadeur d’Espagne à Dakar venu lui faire ses adieux ;

 Mme Angélique NGOMA, Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Prévoyance Sociale, Porte-parole du Gouvernement de la République du Gabon en compagnie du Ministre du Travail et des Organisations Professionnelles ;

 M. Richard CAMBRIDGE, de la Banque Mondiale ;

 Une mission Economique canadienne, conduite par l’Ambassadeur du Canada au Sénégal ;

 Une délégation de l’Union Européenne conduite par M. Nick WESTCOTT, Directeur Général pour l’Afrique pour l’Action Extérieure, en compagnie de Mme DELLICOUR, Représentante de l’Union Européenne à Dakar ;

 Madame Elham IBRAHIM, Commissaire de l’Union Africaine en charge des TIC et de l’Energie, en compagnie du Ministre chargé des TIC ;

 Une délégation des Présidents des Associations chrétiennes membres de l’UNIAPAC-Afrique ;

 Une délégation d’investisseurs Espagnols.

Au titre de ses activités, le Chef de l’Etat a fait part de la visite qu’il a effectuée à Riyad à l’occasion du décès du Prince Sultan ben Abdel Aziz. Il a, en sa qualité de Président en exercice de l’OCI et au nom des relations privilégiées qui lient le Sénégal au Royaume Saoudien, présenté ses condoléances à son frère, le Roi Abdallah ben Abdel Aziz et à toute la famille.

Le Chef de l’Etat a également informé le Conseil de la cérémonie de clôture des manifestations célébrant les 30 ans de l’Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications qu’il a présidée à Dakar. A cette occasion une distinction lui a été remise par les autorités de l’Ecole, en reconnaissance à son leadership et son engagement résolu pour la promotion des Télécommunications et des TIC.

Le Président de la République a, en outre, informé le Conseil avoir présidé la cérémonie d’ouverture de la 42e Conférence de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN).

A ce propos, le Chef de l’Etat s’est félicité de la mise en place, au Sénégal, d’un miroir de serveur Racine Internet qui fera bénéficier à la région Afrique de l’Ouest d’un meilleur accès à Internet. Cette initiative s’est réalisée grâce à l’engagement du Gouvernement en partenariat avec l’ICANN.

Evoquant les évènements survenus récemment dans la communauté rurale de Fanaye, le Président de la République a vivement regretté qu’il y ait eu mort d’homme. Il a, à cet effet, demandé aux Ministres en charge de l’Agriculture, de l’Environnement et de la Décentralisation de lui faire une note circonstanciée sur cette situation.

Le Chef de l’Etat a également noté que la politique de décentralisation, menée par le Gouvernement, a permis au Sénégal de faire des avancées notables dans le transfert des compétences aux collectivités locales.

Il a toutefois invité les Conseillers ruraux à se limiter à leurs prérogatives et à se conformer à la politique du Sénégal en matière de gestion foncière. En direction des investisseurs, il a rappelé que le Sénégal ne vend pas des terres du domaine national. Celles-ci peuvent cependant faire l’objet de bail suite à une délibération du Conseil rural et approbation de la tutelle.

Le Président de la République a, par ailleurs, rappelé que la porte d’entrée de tout investisseur étranger reste l’APIX qui est seule habilitée à organiser et à encadrer les investissements au Sénégal.

Le Chef de l’Etat a également adressé ses vives félicitations au Ministre d’Etat, Ministre de la Famille et des Organisations féminines, Madame Aïda Mbodj pour les initiatives qu’elle prend en vue d’assurer le bien-être des femmes sénégalaises en général et plus particulièrement celles de son terroir.

Le Président de la République a, en outre informé le Conseil de la visite de travail qu’il effectuera prochainement en République de Guinée – Bissau.

Dans sa communication, le Premier Ministre a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées à plusieurs personnalités parmi lesquelles :

S.E.M Jorge TOLEDO ALBINANA, Ambassadeur du Royaume d’Espagne au Sénégal, en fin de mission, venu lui faire ses adieux ;

Madame Marie Josée JACOBS, Ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire du Grand Duché de Luxembourg, conduisant une délégation venue prendre part à la 8ème session de la Commission de Partenariat entre le Sénégal et le Luxembourg ;

M. Yuri FEDOTOV, Directeur Exécutif de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) avec rang de sous secrétaire Général des Nations Unies. La visite de M. FEDOTOV, a dit le Premier Ministre, s’inscrit dans le cadre d’une tournée de sensibilisation effectuée en Afrique de l’Ouest à la demande du G8 et du Conseil de Sécurité des Nations – Unies.

 Le Ministre de l’Enseignement préscolaire, de l’Elémentaire, du Moyen secondaire et des Langues nationales a informé le Conseil de la visite de chantier qu’il a effectuée à Kaolack et dans le département de Nioro. Dans ce cadre, a-t-il indiqué, la construction du lycée Franco-arabe de Kaolack, pour un montant de 1 milliard 300 millions de FCFA et celle du Collège Franco – arabe de Keur Madiabel pour un montant de 600 millions de FCFA sont en phase d’achèvement. Le Ministre a également informé avoir procédé à l’inauguration du Lycée de Nioro qui a coûté 1 milliard 070 millions de FCFA. L’édification de ces écoles, a dit le Ministre, constitue une véritable avancée de l’enseignement Franco-arabe puisque, d’un seul Collège en 2000, le Sénégal en compte 12 aujourd’hui. 100 autres écoles Franco-arabes sont en cours de construction.

 Le Ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle a informé le Conseil du démarrage de la première phase du projet de réhabilitation du Lycée Limamoulaye de Guédiawaye, pour un montant de 750.000.000 francs entièrement financés par son département. Dans le projet de budget 2012, a-t-il indiqué, un montant de 600.000.000 francs supplémentaires est inscrit pour finaliser complètement la réhabilitation de cet établissement.

 Le Ministre des Sénégalais de l’Extérieur a fait part au Conseil de l’audience qu’elle a accordée à nos compatriotes rapatriés de Libye. Ces derniers, a-t-elle noté, ont tenu à remercier le Chef de l’Etat pour la promptitude avec laquelle il a accédé à leur requête pour leur retour au pays, en affrétant, en rapport avec l’Organisation Internationale des Migrations (OIM), des avions à cet effet. Parmi les rapatriés, a indiqué le Ministre, figuraient également des ressortissants de la Gambie et du Mali. Actuellement, 1400 Sénégalais sont encore restés en Lybie, précisément à Sabha ; et l’Etat du Sénégal, toujours en rapport avec l’OIM, s’attèle à la préparation de leur retour, a précisé dit le Ministre.

 Le Ministre – Conseiller, Directeur Général de l’APIX a informé le Conseil de la mise en service du péage entre la Patte d’Oie et Pikine à partir du 28 octobre 2011, et de l’ouverture, en début janvier 2012, du tronçon Rufisque – Ouest –Diamniadio, de l’Autoroute à péage. L’ouverture de ce tronçon permettra aux automobilistes de contourner Rufisque.

La mise en péage, a-t-elle ajouté, permettra également d’assurer la bonne maintenance de ces tronçons en attendant la finalisation complète des travaux de l’Autoroute. Elle a, en outre, rappelé que la Route Nationale 1 (RN1), dont la qualité a été rehaussée au même niveau que l’Autoroute, reste gratuite pour les usagers de la route. Elle a indiqué avoir pris bonne note de la nécessité de procéder à une large campagne de communication envers les usagers de la route sur les avantages liés à l’emprunt de l’Autoroute à péage, notamment en termes de gain de temps et de consommation de carburant.

( APS )
Jeudi 27 Octobre 2011




1.Posté par BARGNY FANAYE BIS le 28/10/2011 00:06
Ce qui s'est passé à Fanaye est regrettable à plus d'un titre et nous le déplorons jusqu'à la dernière energie. Cependant nous risquons d'avoir la meme chose à Bargny. Cela risque d'être plus pire qu'à Fanaye.
L'Etat veut construire une centrale à charbon à Bargny et le projet est en gestation depuis 2009. Le site qui doit abriter la centrale avait déjà fait l'objet d'un lotissement par les soins de la commune de Bargny pour recaser les population victimes de l'avancée de la mer. En coulisse l'Etat a pris un décret pour réaffecter ces terres au projet de la centrale à charbon. L'Etat n'a pas encore pris le soin de rembourser ceux qui ont construit sur le site et encore moins dédommager les déguerpis à qui la commune avait déjà attribué des parcelles de terrain.
Donc nous attirons l'attention entière du chef de l'Etat pour le projet de la centrale de charbon si l'Etat ou le promoteur ne procède pas aux remboursements des impenses et aux dédommagements des propriétaires de parcelle de terrain BARGNY sera pire que FANAYE. A bon entendeur
Il se peut que Karim ne connaisse pas les engagements des Bargnois mais Wade doit avoir une petite idée, kou wéddi ladiale ABDOU DIOUF

2.Posté par Amadou Diop le 28/10/2011 08:57
Adorable femme, adorable mère de famille, Aminata Niane, merci pour tout.



Dans la même rubrique :
Tu permets Thierno…

Tu permets Thierno… - 07/08/2017