Le combat pour la libération de Malick Noël Seck s’accentue


Le combat pour la libération de Malick Noël Seck s’accentue
DAKARACTU.COM - Arrêté depuis le 10 octobre 2011 pour avoir adressé une lettre ouverte au président du Conseil constitutionnel concernant l’irrecevabilité de la candidature du président Abdoulaye Wade à l'élection présidentielle de février 2012, Malick Noël Seck croupit toujours en prison. Pour faire l'en faire sortir, la pression s’accentue avec l’engagement du Comité de Soutien et de Réflexion pour la libération de Malick Noël Seck.  Le Comité vient, en effet, de lancer une pétition internationale pour obtenir la libération du jeune socialiste. Le comité de soutien et de réflexion pour la libération de Malick Noël Seck demande ainsi de signer la pétition qu’il a lancée sur le site www.change.org afin d’amener l’opinion publique à réaliser l’injustice que constitue une condamnation qui viole le droit fondamental à la liberté d'expression prévu par l’article 10 de la Constitution du Sénégal. Il faut rappeler que Malick Noël Seck a été accusé à tort d'avoir proféré des menaces de mort à l’encontre des membres du Conseil Constitutionnel et pour «outrages à magistrats». Or les membres du Conseil constitutionnel ne sont pas au terme du droit sénégalais des magistrats de l’ordre juridique ou administratif. Par ailleurs, Amnesty International a, dans une déclaration officielle, démenti la nature calomnieuse de cette accusation et réclamé sa libération immédiate. Malick Noël Seck a été condamné à 2 ans de prison ferme le 19 Octobre 2011. Il a été déporté le 11 Novembre 2011 à la prison de Tambacounda sachant qu’au Sénégal, les personnes qui sont condamnées par des juridictions de Dakar doivent être emprisonnées à Dakar. Le comité de soutien s’inquiète aussi des conditions d’incarcération de Malick Noël Seck.

http://www.change.org/petitions/prsident-de-la-rpublique-du-sngal-president-of-senegal-librez-malick-nol-seck-free-malick-nol-seck

www.malicknoelseck.com
Mercredi 23 Novembre 2011




1.Posté par augustin le 24/11/2011 15:09
il faut saluer le courage de ce jeune homme.son seul crime c d'avoir rompu un silence qui était d maitre.au moment ou on s' adrsse au cc dans des lui il decide de leur parlé dans une lettre.ou est le mal?les membres du cc sont ils au dessus du president ki recoit presk tjrs des lettre ouverte dans la presse.ya til menace ou mise en garde?si une telle attitude etait adoptée en cote d'ivoir yoré til le feu today?slt vraima le courage et les demarche pour sa liberation?



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016