Le chef de l’Etat vise 50 Km d’autoroutes au moins par an (ministre)


Le chef de l’Etat vise 50 Km d’autoroutes au moins par an (ministre)
L’objectif du chef de l’Etat est d’étendre le programme autoroutier jusqu’aux frontières avec les cinq pays voisins, avec une valeur cible d’au moins 50 Km d’autoroutes construites par an, a indiqué selon le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Elimane Kane.
Dans un entretien paru samedi dans le quotidien Le Soleil, M. Kane a décliné les perspectives de réalisations dans le domaine des infrastructures routières d’ici 2017. 
Il a évoqué le projet autoroutier Mbour-Fatick-Kaolack (120 km) et le projet d’autoroute qui longe la côte de Dakar à Saint-Louis ‘’en phase d’études’’.
‘’Cette autoroute côtière Dakar-Saint-Louis aura un réel impact sur l’aménagement du territoire et sur le développement touristique de la grande côte’’, a-t-il souligné.
Selon lui, ‘’la dynamique de réalisations d’infrastructures routières structurantes va se poursuivre avec le démarrage prochain de la route Sédhiou-Marssassoum (Boucle du Boudier), Kédougou-Salémata, la dorsale de l’île à Morphile, Dabo-Médina-Yoro-Foulah, Bambey-Baba Garage, etc’’.
’’Tous ces projets vont compléter la mise à niveau du réseau, avec la réhabilitation de la Nationale 2 entre Ndioum-Ourossogui-Bakel dont les travaux sont en instance de démarrage, de la Nationale 1 entre Tamba et Bakel et de la Nationale 7 entre Dialocoto et Mako’’, a t-il assuré.
Mansour Elimane Kane a également mentionné le Programme de modernisation des villes du Sénégal (PROMOVILLES) lancé au mois de juillet passé par le président de la République.
’’Le PROMOVILLES vise, entre autres, à doter les villes d’infrastructures modernes et de qualité et à améliorer le cadre de vie des populations urbaines, à l’image du PUDC qui intervient en milieu rural’’, a-t-il expliqué.
’’Le PROMOVILLES va entrer dans sa phase active à Dakar, Kaolack, Diourbel, Gossas avant la fin de l’année. Il sera aussi étendu à d’autres villes avec le financement additionnel attendu de la Banque africaine de développement (BAD)’’, a ajouté le ministre.
Selon Mansour Elimane Kane, ‘’le sous-secteur des infrastructures routières connaît actuellement un dynamisme fort’’.
’’Beaucoup de projets prioritaires inscrits dans le Plan d’actions prioritaires seront achevés avant la fin de l’année 2016 : la route Keur Waly Ndiaye-Passy-Sokone, le pont de Kédougou, l’axe Touba-Dahra et la route Nioro-Keur Ayib à la frontière avec la Gambie’’, a cité le ministre.
Samedi 22 Octobre 2016
Dakaractu




1.Posté par gaye Papa le 22/10/2016 17:30
Tout ça est bien Mr le Ministre, mais l'urgence et la priorité sont dans là réhabilitation des axes menant vers les pays limitrophes surtout vers le Mali dont le corridor sud est très important pour les exportations sénégalaises vers les pas de l'UEMOA.

Si Mr le Ministre vous empruntez la route de Kedougou jusqu'à la sortie du parc de Niokolokoba, vous allez vous rendre compte de la dégradation excessive de ce tronçon constaté depuis plus de 10 ans. Les voitures mettent 3 heures de temps pour traverser cette portion avec ces innombrables nids de poule.

SOS Mr le Ministre pour au moins reboucher ces grands tous sur cet axe avant sa reprise totale.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :