Le célèbre Jacques Assef tombe pour faux et usage de faux : Vaste lobbying de la communauté Libanaise pour le tirer des griffes de Dame Justice


Le célèbre Jacques Assef tombe pour faux et usage de faux : Vaste lobbying de la communauté Libanaise pour le tirer des griffes de Dame Justice
Il est l'un des gros légumes de la communauté Libanaise résidant à Dakar. Il, c'est le célèbre Jacques Assef, celui là qui préside aux destinées d'une entreprise dénommée Fournitures Hospitalières et Médicales (FHM) établie à Dakar.
 
Depuis quatre jours, ce même Jacques Assef croupit à la Maison d'Arrêt de Rebeuss, arrêté pour faux et usage de faux.  Assef aurait falsifié des documents pour obtenir un prêt. Et selon des sources judiciaires, un lobbying intense se mène aux fins de le tirer des griffes de Dame Justice. Ces manœuvres ont débuté depuis sa mise au "frais" par la Section Recherches de la gendarmerie nationale, en vain, car Assef a été placé sous mandat de dépôt aussitôt qu'il été acheminé au parquet de Dakar.
Devant les enquêteurs, il a soutenu avoir gagné un marché de 48 millions CFA au niveau de l'hôpital Principal pour la fournitures de médicaments. N'ayant pas les moyens de faire face à la commande des produits qui devaient provenir de l'étranger, il sollicite un financement au niveau de la Compagnie Financière Africaine (COFINA) pour honorer ce marché. Mais, Assef produisant de faux documents, l'hôpital Principal dépose alors une plainte.
L'affaire est pendante devant Dame Justice. Affaire à suivre...
Jeudi 11 Décembre 2014
Dakar actu




1.Posté par PREDATOR le 11/12/2014 22:08
c"est une habitude libanaise

2.Posté par VERITE le 13/12/2014 13:48
Contrairement à ce qui est paru dans le site dakaractu le 11/12/14 concernant Monsieur JACQUES ASSEF directeur de FHM accusé de faux et usage de faux, je viens relater les faits tels qu’ils se sont déroulés réellement. Mais avant tout, je me désole de ce que l’on aime colporter des informations sans en connaitre les tenants et les aboutissants au SENEGAL. Mr JACQUES ASSEF est accusé d’avoir falsifié un faux document pour l’obtention d’un marché de 48.000.000 DE FCFA.
En réalité Mr JACQUES ASSEF a bel et bien gagné le marché de l’hôpital principal de Dakar en bonne et due forme et pour se faire financer ce marché, il a contacté Mr DJIBRIL DIEYE, chef d’agence de la COFINA sise au point E qui a avancé 29.000.000F et non 48.000.000F comme mentionné dans le site dakaractu. Mr DJIBRIL DIEYE a donc avancé les 29.000.000F sans au préalable réclamer le document de notification de domiciliation irrévocable qui, je le rappelle, est un document gratuit et dont a droit Mr JACQUES ASSEF. Ce document est délivré au maximum dans les 24H qui suivent la demande, par celui qui a octroyé le marché (hôpital principal). Alors quel intérêt pour Mr JACQUES ASSEF de falsifier un tel document qui lui revient de droit et gratuitement ?
Comme il avait l’habitude de le faire, Mr JACQUES ASSEF a sollicité les services d’un coursier, comme le font certains qui travaillent en solitaire, afin qu’il (coursier) aille lui trouver le dit document à l’hôpital principal en étant loin de se douter que ce coursier allait lui revenir avec un faux document.
Mr DJIBRIL DIEYE chef d’agence de la COFINA point E, sachant lui-même que ce document est un droit et qu’il est gratuit pour Mr JACQUES ASSEF, a décaissé les 29.000.000F avant même de recevoir la notification de domiciliation irrévocable, car il était certain que ce document suivrait en toute logique, le marché étant réel et acquis.
Cet acte du chef d’agence DJIBRIL DIEYE est-il une légèreté ou un manque de professionnalisme ? Tout porte à croire qu’il est immature et manque d’expérience en finance, ce qui ne rehausse absolument pas une structure financière telle que la COFINA qui vient de naître. Une bonne banque c’est d’abord de bons agents.
Si Mr JACQUES ASSEF voulait utiliser les 29.000.000F à d’autres fins, les aurait-il viré dans le compte de son fournisseur pour honorer le marché qui le lie à l’hôpital principal ? La gendarmerie a vérifié et certifié que le virement a bel et bien été effectué.
Alors la question que je me pose est : qui sont ces gens prêts à tout pour nuire et ruiner le travail qu’abat Mr JACQUES ASSEF qui a un casier judiciaire vierge ? Qui sont ces gens qui veulent se faire de la pub sur le dos de quelqu’un qui, sa seule erreur, est d’avoir fait confiance à un coursier ?
Il est aussi mentionné dans l’article paru dans dakaractu que la communauté libanaise s’active pour sortir Mr JACQUES ASSEF de là où il est. Ce qui est archi faux !!! Aucun lobbying n’a été formé.
Depuis 1993, Mr JACQUES ASSEF gère tranquillement sa structure sans aucun problème.
De par sa générosité légendaire qui a poussé MAME ABDOUL AZIZ SY DABAKH à le convertir à l’islam depuis 1974 et à lui donner son nom, il est un fervent musulman et pratiquant. Il assure la dépense quotidienne à plusieurs familles. Il recrute des maîtres coraniques (oustaz) qu’il rémunère et qui enseignent le coran gratuitement à des enfants dans divers quartiers de Dakar sans que leurs parents ne déboursent un seul centime.( je me suis permis en mon âme et confiance de citer certains de ses bienfaits mais je suis sûr qu’il dirait non si je lui avais demandé l’autorisation de les mentionner)
Il faudrait avec un peu d’humanisme encourager ces genres d’hommes qui se font rares et prier pour leur pérennité car le Sénégal, les amis, les parents et tous les musulmans ont besoin d’eux.

3.Posté par Yaye le 14/12/2014 23:16
Vous avez parfaitement raison Vérité. Cet article est vraiment insensé et impertinent. Comment est ce qu'on peut falsifier un document qui te revient de droit. Si le Monsieur était de mauvaise foi, il n'aurait jamais viré l'avance sur marché dans le compte de son fournisseur dans l'attente de recevoir les produits et exécuter son marché. Ce n'est qu'après livraison du marché que le prestataire recevra l'autre partie des fonds. Cette deuxième opération ne pourra se faire que par virement bancaire dans le compte du prestataire dont les références ont été portées à la connaissance de L'HPD car étant bien mentionnées dans le marché. D'ailleurs c'est parce que l'HPD avait le compte du prestataire qu'il eut pu faire la première opération. C'est juste pour vous démontrer que cet article est impertinent car si le prestataire avait livré le marché, l'HPD virerait le reste de l'argent dans le compte de M. ASSEF domicilié à la COFINA. La banque prendrait alors ses commissions et libererait le reste qui devrait être la paie d'un honnête sénégalais qui ne fait que gagner sa vie sur la sueur de son front.
Il faut que ceux qui se disent journalistes dans ce pays s'investissent pour apprendre avant de prendre un micro, un stylo avant d'agir. Il faut aussi et surtout que le délit de diffamation soit sévèrement punie dans ce pays. La dépénalisation de la presse est un crime. Yenamarre que des pauvres types se lèvent tous les jours pour dénigrer impunément d'honnêtes gens!
ASSEF domicilié à la COFINA



Dans la même rubrique :
Bétenty, l'abattue

Bétenty, l'abattue - 27/04/2017