Le carnage de Fanaye Diéry devient une affaire d'Etat


Le carnage de Fanaye Diéry devient une affaire d'Etat
DAKARACTU.COM - Des premiers résultats de l'enquête effectuée par la gendarmerie, il ressort que l'auteur présumé des coups de feu mortels a été interpellé. Rappe des faits : deux conseillers ruraux avaient trouvé la mort le mercredi 26 octobre 2011 à Fanaye Diéry lors d'une réunion du conseil rural qui a mal tourné. L'affectation de 20.000 hectares serait à l'origine des affrontements survenus. Le mis en cause, un nommé Saliou Kâ, a été entendu par les enquêteurs. Cet homme âgé de 28 ans serait également l'auteur de plusieurs braquages dans la région. Il serait natif de Lodé, village situé dans l'arrondissement de Thillé Boubacar. L'auteur supposé des faits était hier encore derrière les verrous de la brigade de gendarmerie de Podor. L'interpellation d'un des principaux suspects va vraisemblablement faire avancer l'enquête d'un grand pas et entrainer celle d'autres personnes. Le suspect n'a bien sûr pas agi seul. Par ailleurs, le président du conseil rural, Karass Kane, a fait l'objet, dans le cadre de l'affaire, d'une audition par les mêmes services. Rappelons encore que le projet d'attribution des 20.000 hectares de terre à un promoteur italien a été gelé par le président Wade à l'issue d'un conseil des ministres. Deux enquêtes ont été ouvertes et suivent leur cours. La première dilligentée par les gendarmes pour faire la lumière sur les deux morts et les 21 blessés et la seconde pour déterminer les conditions dans lesquelles les 20000 hectares ont été octroyés. Il semblerait que le ministre de l'Agriculture ait demandé au conseil rural de ne vendre que 100 hectares dans un premier temps. En effet, selon le ministère, cette surface suffisait amplement pour effectuer des essais.
Samedi 29 Octobre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016