Le bilan 2013 de Cheikh Amar à Khélcom: Chiffres, réconciliations, échauffourées et billets de banque


Le bilan 2013 de Cheikh Amar à Khélcom: Chiffres,  réconciliations, échauffourées et billets de banque
DAKARACTU.COM L’homme d’affaires Cheikh Amar a réussi, à Khelcom , le coup de génie en bouclant la récolte en 24 heures. Le patron de
Tse a été soutenu dans la tâche par des disciples de Serigne Modou Kara Mbacké, de Serigne Moustapha Abdou Lakram et de bien d’autres
chefs religieux venus nombreux répondre à l’appel de Serigne Cheikh Saliou . De sources bien renseignées, 272 bus ont été mobilisés pour
transporter les hommes et les femmes  pour se présenter aux champs, 150 bœufs ont été immolés pour satisfaire la restauration de
ces derniers, plusieurs camions de fruits mis à leur disposition et plusieurs autres millions de francs dépensés entre le carburant, les
bouteilles d’eau etc
On ne peut plus satisfait, Serigne Cheikh Saliou a formulé, par le canal de son représentant à Ndiouroul des prières d’ailleurs réitérées par des chefs religieux comme Serigne Modou Mahfouz Mbacké , Serigne Cheikh Anta Mbacké , Serigne Ass Guédé , Serigne Bara Maty Lèye etc

Echauffourées et billets de banque

Cependant la fête a failli être gâchée par un excès de zèle des gardes du corps de Cheikh Amar qui ont perturbé la quiétude des disciples de Serigne Abdou Lakram Mbacké qui venaient juste de terminer la moisson des champs qui leur étaient affectés . Arrivé sur les  lieux où le chef
religieux avait installé son camp, l’homme d’affaires a été désolé de constater des échauffourées éclataient. Ses gardes du corps, armés de
matraques électriques ont dégainé leurs armes contre les talibés, dont la plupart s’étaient rués vers le véhicule de leur patron. On ne peut plus fâchés, certains d’entre ces derniers préféreront aller chercher des bâtons pour se défendre.
N’eût-été l’intervention de Serigne Abdou Lakram, l’irréparable allait se produire. Le fils ainé du marabout a passé un mauvais quart d’heure et refusera même la main tendue de Cheikh Amar qui voulait faire la paix.
Toutefois, quelques heures auparavant, l’homme d’affaires a été rendre visite à Serigne Sidi Abdou Lahad Mbacké, le père de Serigne Modou Mbacké Sidi. Les deux hommes, en huis clos sont sortis main dans la main comme pour dire qu’il n y avait aucun ombrage dans leurs relations. Notons, par ailleurs, qu’une  volée de billets de banque  a failli «  assommer » certains religieux et talibés venus prendre
d’assaut la maison de l’homme d’affaires .

Le bilan 2013 de Cheikh Amar à Khélcom: Chiffres,  réconciliations, échauffourées et billets de banque

Le bilan 2013 de Cheikh Amar à Khélcom: Chiffres,  réconciliations, échauffourées et billets de banque

Le bilan 2013 de Cheikh Amar à Khélcom: Chiffres,  réconciliations, échauffourées et billets de banque


Le bilan 2013 de Cheikh Amar à Khélcom: Chiffres,  réconciliations, échauffourées et billets de banque
Dimanche 27 Octobre 2013
Dakaractu




1.Posté par ba le 27/10/2013 20:45
que la riveter éclaté plisssssssssss

2.Posté par djs le 27/10/2013 22:12
Il urge d'inciter les jeunes au retour vers l'agriculture certes. mais il faut montrer la rentabilité de l'activité.
Pour cela faudra-t-il évaluer le poids financier de !
- 272 mobilisés
- 150 bœufs immolés pour satisfaire la restauration
- plusieurs camions de fruits
- plusieurs autres millions de francs dépensés entre le carburant, les bouteilles d’eau etc.

Face à ces dépenses, donner une évaluation de la récolte. La supériorité de la récolte sur ces dépenses justifiera la rentabilité de l'agriculture.



Cette démarche participe mieux à inciter les jeunes vers l'agriculture.

3.Posté par baye fall le 30/10/2013 11:34
Il a vraiment du merite Cheikh



Dans la même rubrique :