DAKARACTU.COM

Le Sens de mon Vote pour le OUI (par Dr. Abdourahmane SARR)

Jeudi 17 Mars 2016 - 19:56

Suite à mes deux contributions sur l’éthique de responsabilité qui a pu justifier que le Président de la République ait suivi l’avis du Conseil Constitutionnel, plusieurs personnes m’ont interpellé sur mon vote à la question que je pense être celle qui est réellement posée aux Sénégalais: Acceptez-vous la poursuite de la mise en œuvre du PSE? A cette question, et à titre personnel, je voterai OUI au référendum du 20 mars.


Le Sens de mon Vote pour le OUI (par Dr. Abdourahmane SARR)
Nous avons déjà expliqué que la démission était la seule voie responsable pour respecter la parole donnée et ne pas ouvrir la porte à la déstabilisation de nos institutions en donnant la possibilité à un futur Président de faire allonger son mandat par référendum ou par l’assemblée nationale. Si le Président de la République avait l’intention de démissionner pour respecter la parole donnée, il aurait également eu la responsabilité de s’en remettre à la souveraineté du peuple car il ne lui revient pas de transmettre le pouvoir à une personnalité que les sénégalais n’ont pas élue. Il nous aurait alors posé la question suivante: Acceptez-vous que je démissionne pour limiter mon mandat à 5 ans et que la constitution soit révisée pour réduire la durée du mandat d’un futur Président. La réponse de l’écrasante majorité des sénégalais à cette question simple aurait été OUI, à moins que la marche du pays soit tellement bonne qu’ils ne voudraient la ralentir avec une présidentielle en 2017. Les Sénégalais auraient alors souverainement installé le Président de l’Assemblée Nationale comme Président de la République pour un temps. Ils pourraient ensuite réélire le Président Macky SALL s’ils pensent que le Plan Sénégal Emergent a de bonnes perspectives.

Le Président de la république a cependant décidé de poursuivre son mandat jusqu'à terme, ce qui revient à dire qu'il a décidé de ne ni transmettre le pouvoir à un intérimaire, ni de poser la question de la pertinence d’une démission aux sénégalais. Ceci, encore une fois, parce qu’il pense que le Plan Sénégal Emergent produira des résultats avant la fin du mandat de 7 ans. Il a donc donné sa réponse à la question éthique à laquelle il a été confronté.  Il nous a dit en substance: «subissez moi malgré vous, vous verrez les résultats de ma politique, et si vous n’êtes toujours pas contents vous pourrez voter contre moi aux législatives à venir et aux présidentielles de 2019».  Il nous faut donc prendre acte de l’application de cette éthique de responsabilité.

La véritable question qui nous est posée est donc bien celle-ci: Acceptez-vous ma décision de ne pas démissionner pour poursuivre le PSE?  Notre vote indépendant, sans état d’âme, et qui n’a pas non plus d’incidence autre que l’information donnée, la décision du Président étant déjà prise, est OUI.  

En effet, dans notre évaluation de la dernière déclaration de politique générale du Premier Ministre sur le paradigme du PSE (un état est condamné à choisir les secteurs à appuyer pour réaliser l’émergence), nous disions que: «le paradigme condamné à choisir est réalisable dans le cadre d’une vision sous-tendue par la décentralisation du pays en pôles autonomes proches de privés locaux à appuyer. Soutenir cette diversité des possibilités exprimées par le secteur privé national et local dans toutes ses composantes aurait des chances de nous mener vers l’émergence». Nous avons également soutenu «qu’une partie du destin du peuple peut être prise en charge par les gouvernants dans un tel paradigme, mais que le Sénégal avait besoin de se donner les moyens d’un paradigme complémentaire: Faire en sorte que les sénégalais puissent prendre leur propre destin en main, ce qui pour nous, devra passer nécessairement par la maîtrise de leur monnaie, de leur secteur financier, et à travers lui, de leur économie dans des pôles régionaux réellement autonomisés».

Les résultats économiques du Sénégal sont appréciables et ne méritent pas un NON catégorique à la véritable question qui nous est posée. Votez NON aux réformes proposées qui renforceront notre démocratie et qui de toutes les façons peuvent passer à l’assemblée nationale ou en ce qui concerne la durée du mandat à un référendum bis aux prochaines législatives serait un NON politique sans conséquence. Ce NON serait un NON de mécontentement contre la manipulation de l’électorat et un NON qui permettrait à la classe politique (pouvoir et opposition) de se peser mais nous ramènerait à des discussions moins économiques et plus sur nos institutions qui de notre point de vue sont déjà assez bonnes. Un NON ne pourra réellement s’exprimer qu’aux législatives de 2017 et aux Présidentielles de 2019 au vu du bilan du Président Macky SALL à ces dates comme lui-même en a décidé.

Vive la démocratie

Vive le Sénégal
 
Dr. Abdourahmane SARR
Président du MRLD
Moom Sa Bopp/Mënël Sa 


Dakaractu

News | Contribution | Photos | Vidéos



SUR FACEBOOK





SUR TWITTER
Dakaractu : Deuxième phase appui aux ASC de Mbao : 1 million 250 mille Fcfa pour 5 ASC de la commune: Le coordinateur de l’Alli… https://t.co/h7CBF58HNy
Lundi 20 Novembre - 03:08
Dakaractu : AIBD, encore une sortie maladroite et regrettable de Maitre Wade: Maître Abdoulaye Wade a encore fait parler de lui… https://t.co/3jL1hak2pM
Lundi 20 Novembre - 03:03
Dakaractu : Trafic humain en Lybie : Les journalistes en immigration indignés: L’Association des journalistes en migration et s… https://t.co/mHVZ4o5rl9
Lundi 20 Novembre - 03:03
Dakaractu : HAPA AWARDS 2017 : Wally Ballago Seck remporte deux trophées: Le fils de Thione Ballago Seck s'est fait encore parl… https://t.co/0O0S5PJcIo
Lundi 20 Novembre - 01:15
Dakaractu : Réconciliation entre bonnet blanc et blanc bonnet : une farce de mauvais goût (Mody Niang): Il est devenu le chouch… https://t.co/mRwM9xM3Bo
Dimanche 19 Novembre - 23:04
Dakaractu : Gamou 2017 - Début du Bourd ce Lundi 20 Novembre 2017 ; Le Gamou célébré le Jeudi 30 Novembre 2017 (OFFICIEL): Suit… https://t.co/sFsZBUioil
Dimanche 19 Novembre - 22:10
Dakaractu : Session ordinaire du Conseil de la Ville de Thiès : 70 conseillers sur 80 boudent Talla Sylla: La session ordinaire… https://t.co/7q2z9FJWCn
Dimanche 19 Novembre - 20:09
Dakaractu : Serigne Hady Sy, président du Mouvement TANN: "Macky Sall mérite l'estime que lui voue Tivaouane": Le marabout et h… https://t.co/tQHOuGAhSR
Dimanche 19 Novembre - 20:05
Dakaractu : BUENOS AIRES : Des ressortissants sénégalais affrontent des policiers argentins: Ce samedi, Buenos Aires, la capita… https://t.co/Um7yLSlW9V
Dimanche 19 Novembre - 19:40
Dakaractu : Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy al Amine, président du Comité scientifique du Symposium du Mawlid: "Le développemen… https://t.co/ebAHGEy2W2
Dimanche 19 Novembre - 19:34