Le Sénégal veut réaliser une croissance de 7% dans les trois prochaines années, selon Amadou Kane


Le Sénégal veut réaliser une croissance de 7% dans les trois prochaines années, selon Amadou Kane
Le Sénégal veut réaliser un taux de croissance économique de 7% dans les trois prochaines années, a annoncé mardi à Dakar le ministre de l’Economie et des Finances Amadou Kane, soulignant que ''2013 sera une année de relance de l’économie'' du pays.

''Le pays est sur la bonne voie. Tous les indicateurs d’objectifs et de performances ont été réalisés et nous allons vers 2013, qui sera une année de relance'', a dit M. Kane lors d'une réunion d'information organisée par son département à l'occasion de la 21ème Foire internationale de Dakar (FIDAK).

Le Sénégal aspire à réaliser un taux de croissance économique de 7% d'ici à 2015, selon lui.

A la FIDAK 2012, Amadou Kane a visité les stands de directions relevant de son département. Le Centre international pour le commerce extérieur du Sénégal (CICES) a dédié la journée de mardi à plusieurs ministères dont celui de l’Economie et des Finances. La FIDAK 2012 prend fin mercredi.

Le Budget de l'Etat, adopté récemment par l’Assemblée nationale, s'élève à 2.531 milliards 116 millions de francs ---contre 2.344 milliards 786 millions de francs en 2012---, a rappelé M. Kane.

Ce budget permettra au pays de ''fonctionner de façon normale'', mais surtout de pouvoir augmenter le taux d’investissement de près de 9,8%, selon lui.

''Avec le budget mis en place, nous allons augmenter de 9,8%tle taux d’investissement. Cela nous laisse espérer une croissance de 4,3%, afin de diminuer la pauvreté'', a encore dit le ministre de l'Economie et des Finances.

La ''réduction de la pauvreté'' occupera une place importante dans la politique économique du président Macky Sall en 2013, a-t-il signalé.

Amadou Kane annonce que le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a récemment adopté la revue-programme du Sénégal et positivement apprécié les efforts consentis par le pays pour ses dernières performances économiques.

A la FIDAK 2012, M. Kane était accompagné du ministre du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo et de plusieurs directeurs généraux et chefs de services trelevant de son département.

APS




Mardi 11 Décembre 2012
Notez


1.Posté par M. Zhao le 12/12/2012 04:50
Ce sont de belles perspectives mais on attend de voir si cela va se réaliser...

2.Posté par Momo le 12/12/2012 08:21
Vas au diable, tu es à la base des réformes du code des impôts et des centaines d'entreprises vont fermer ou délocaliser. Et le chômage qui en découlera portera ton empreinte.
La faute à Macky aussi, qui a choisi un ancien banquier qui ne connait rien du social.



Dans la même rubrique :
EBOLA EN 7 QUESTIONS

EBOLA EN 7 QUESTIONS - 22/09/2014